Bons baisers de partout

0

La fête des mères ? « Non-sujet ! » entonne ensemble l’équipe de rédaction, vent debout. Bon d’accord, pas un article… mais alors juste un petit édito ! Tour d’horizon de cette célébration en compagnie de nos correspondantes  Mid&Plus à travers le monde :

Au Japon : Haha no hi, c’est le jour des mamans : la société japonaise a adopté en 1949 le deuxième dimanche de mai comme la date officielle de la Fête des Mères. Si on retrouve des traces plus anciennes d’une première femme à être célébrée : la mère de l’Empereur Akihito vers 1937, il faudra attendre l’arrivée japondes américains pour que cette tradition se répande sur l’archipel. On peut donc parler d’une coutume récente importée à la fin de la deuxième guerre mondiale, mais  pas de véritablement ancrage à la tradition nippone. Comme c’est une fête chrétienne (liée la Vierge Marie) on aurait pu imaginer davantage de résistance dans un pays essentiellement bouddhiste ou shintoïste mais les fleuristes y ont surtout vu une bonne occasion de doper leurs ventes d’œillets rouges ou roses qui sont les fleurs élues pour l’occasion comme symboles de pureté et de beauté. Et surtout, le respect à l’égard des ancêtres est très fort au Japon. La célébration des mères ou des grands-mères peut donc doit être vue comme une occasion supplémentaire de ces témoignages de gratitude et de dette à l’égard des anciens.
Michèle Robach

– En Grande-Bretagne : L’Europe reste à faire ! Mothering day  tombe le 4e dimanche de Carême et se confond avec la mi-carême. Autrement dit, ce jour-là, on rompt le jeûne pour honorer les mères et on a le droit de manger sucré et même un Simnsimnelcake_792_16x9el cake c’est-à-dire un gâteau aux fruits secs avec deux couches de pâte d’amande, très consistant, dont la recette a été inventée par le cuisinier d’Henri VII (1500). Pas d’obsession pour la ligne au XVIe siècle !  Sinon on reçoit des fleurs et des cartes comme partout. Cette année Mothering day était le 6 mars soit plus ou moins la date de la fête des grands-mères en France, raison pour laquelle, sans doute, aucun de mes enfants ne m’a rien souhaité ce jour-là : pas de petit-enfant en préparation semble-t-il !   Attention : ne pas faire de faux-pas en confondant Mothering day (GB) avec Mother’s day (USA) laquelle, comme chacun sait, a été fixée par le Président Woodrow Wilson le 8 mai en 1914 et n’en n’a pas bougé depuis. Cette année, la fête des mères tombe aussi le 8 mai en Belgique, le 25 mai en France, mais le 8 décembre en Espagne (Fête de l’Immaculée Conception…). Comme mes enfants vivent un peu partout en Europe et que la fête devient, à mon goût, par trop commerciale, nous avons depuis longtemps décidé de ne rien faire de particulier ce jour-là ; c’est trop compliqué et les dessins et colliers que j’ai reçus pendant leur petite enfance suffisent à mon bonheur !
Isabelle Haynes

– Dans le monde arabe (Émirats Arabes, Koweït, Arabie Saoudite, Bahreïn, Égypte, Liba148774_3332941807901_1399213851_49359308_579545795_nn, Syrie, Palestine, Qatar, Jordanie, Irak, Soudan et Yémen)c’est le 21 Mars (Équinoxe) et franchement en demandant un peu a tout le monde, c’est la même coutume que partout : carte, cadeaux ou dîner dans un bel endroit. Vraiment rien de particulier !
Béatrice Hissette

– Pour les Mid&Plus : fini donc l’époque de la larme à l’œil au petit-déjeuner à la vue de notre progéniture en robe de chambre. Aujourd’hui, famille recomposée pour certaines, enfants globe-trotters pour d’autres, un Skype ou un WhatsApp du bout du monde, un texto en direct d’un bar du Canal Saint-Martin, un bouquet de fleurs au mois de décembre, un bibimbap partagé sur une terrasse, une séance de yoga ou un jogging en duo suffit à notre bonheur de mère. Surprise, imprévu, fou-rire, complicité avec fils et fille c’est cadeau et ça ni Interflora, ni Seb ne peuvent nous l’offrir.

Christine Fleurot

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.