Comme un lundi

0

Qu’est-ce-qu’il ne faut pas inventer pour nous plomber encore un peu plus l’ambiance ! Des publicitaires ont décrété que le troisième lundi de janvier était le pire jour de l’année : le blue monday ou lundi blues qui tombait donc cette semaine ! L’interférence de facteurs (temps glacial, contrecoup des fêtes, problème d’argent…), réduite en une équation, contribuerait à nous mettre le moral dans les dimettes. Inutile de vous dire que ce type d’assertion stimule la Mid&Plus qui est en moi. Donc, au programme du matin : étirements, douche avec musique à fond, réunion téléphonique zen avec ma directrice et néanmoins amie, puis relecture attentive des articles pour notre parution hebdomadaire soit : une séance de coaching perso, une rencontre avec la belle et généreuse K-fighteuse Charlotte, un petit shopping bio et une pause culturelle en Avignon… de quoi faire le plein d’énergie, de bonnes ondes et de vitamines. L’après-midi, parée pour le grand froid, je file à pied découvrir les créatures d’Ai Weiwei au Bon Marché et zou…  séance ciné au Louxor pour une plongée dans le New York puritain des années 50 avec le film Carol en compagnie de Cate Blanchett, suivi d’un dîner familial joyeux… Lundi ? Même pas mal ! La seule nouvelle triste de la journée fut l’annonce du décès de Michel Tournier, père de… Vendredi, qui nous renvoie à nos lectures d’ados et qui avait prévu son épitaphe :  « Je t’ai adorée, tu me l’as rendu au centuple. Merci la vie! ». Très heureux jeudi et bonne semaine.

Christine Fleurot

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.