La COP23 se déroule en ce moment à Bonn jusqu’au 17 novembre, l’occasion pour la communauté internationale de faire le point sur l’accord de Paris conclu en 2015. Espérons que ce premier rendez-vous organisé par un petit état insulaire concerné au premier chef par le réchauffement de la planète, les Fidji, sera une bonne occasion de rappeler l’urgence qu’il y a à agir. En France, les femmes poursuivent leur combat climatique, puisqu’Isabelle Blin et Louisa Renoux (membres de la Coordination pour le Lobby Européen des Femmes – CLEF) lancent en partenariat avec l’UNICEF une nouvelle version du Livre Blanc¹ paru lors de la COP 22, « Femmes Santé et Climat ». Belle initiative lorsqu’on sait que les femmes sont en première ligne face aux conséquences du changement climatique²…

Marie-Hélène Cossé

¹Vous pouvez faire un don sur le lien HelloAsso (permettant de bénéficier d’une réduction fiscale) afin de les aider à finaliser le Livre Blanc.

¹Les femmes sont en première ligne face aux conséquences du changement climatique :
– Elles représentent 70% des personnes vivant avec moins de 1$ par jour.
– Elles assurent plus de 80% de la production agricole dans les pays en voie de développement.
– Elles passent 3 fois plus de temps à collecter l’eau.
– Elles ne possèdent que 2% des terres et ne touchent que 10% des revenus.
– Elles ont 14 fois plus de chance que les hommes de périr en cas de catastrophe naturelle : elles n’ont pas eu la chance ni le temps d’apprendre à nager ou à grimper aux arbres !

©7780957211_jacky-naegelen-pool-afp-30-11Où sont les femmes ?

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.