La vie à tout prix

0

Encore une semaine pas très opportune pour livrer un article que l’on souhaitait punchy, entrelardé de jeux de mots, de saillies et de notes positives… Nos mouchoirs blancs ou arc-en ciel sont encore humides de larmes versées pour la députée travailliste britannique Jo Cox, pour Jessica Schneider, adjointe administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie ou pour les victimes d’Orlando, toutes sauvagement assassinées, balayées dans un instant de vie banal : marchant, cuisinant ou bien dansant. Jeudi dernier, Mid&Plus consacrait son édito aux héroïnes du quotidien sans penser un instant qu’il faudrait tomber sous des balles ou des coups de couteau de barbares pour être honorées de ce titre posthume. Journalistes, humanitaires, politiques, écrivaines, femmes anonymes, de la Russie à l’Afghanistan en passant par l’Inde ou l’Arabie saoudite, nombreuses sont celles qui payent au prix fort leur engagement et leur liberté de parole. Du courage et de l’audace, il en faut à Virginia Raggi pour pouvoir désormais gérer la mairie de Rome entre machisme et corruption. Tout comme à Céline Bardet¹, juriste internationale et présidente de l’association We are not Weapons of War, qui milite pour lutter contre les violences faites aux femmes dans le cadre de conflits où le viol est utilisé comme arme de guerre. Le Grand Prix de l’Héroïne – Roman français (Madame Figaro) a récompensé Alexandra Lapierre pour son livre Moura, la mémoire incendiée², consacré à une aventurière d’exception qui traversa, pleine de vie, le XXe siècle. Celui de la biographie a été attribué à Patti Smith pour M. Train³, voyage mélancolique dans ses souvenirs. Alors en deuil, l’artiste flânant dans Manhattan croise la statue de l’inventeur Nikola Tesla qui l’interpelle : « Tu as perdu la joie. Sans joie, nous sommes morts ». « Comment la retrouver ? »  l’interroge-t-elle. « Trouve ceux qui l’ont et baigne-toi dans leur perfection ». Sage conseil…

Christine Fleurot

¹We are not Weapons of WarParticiper à l’opération DROP IT
²Moura, la mémoire incendiée d’Alexandra Lapierre (Ed. Flammarion, 730 p., €22,90)
³M Train
de Patti Smith.Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicolas Richard. (Éditions Gallimard, 272 p., €19,50)

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.