8 mars : piqûre de rappel

0

Entre la Journée des grands-mères (6 mars), celle du Nutella, celle Sans pantalon et celles dédiées à des causes plus nobles liées au domaine de la santé, la Journée Internationale des Droits des Femmes (intitulé exact onusien) peut paraître pour certains de l’ordre du gadget et relever du pur marketing. Pourtant cette date du 8 mars est toujours et, de plus en plus, d’actualité et mérite chaque année cette utile piqûre de rappel. En France, le socle de nos droits est certes large (travail, famille…), mais comme le dit notre nouvelle Ministre des Droits de la Femme, Laurence Rossignol : « Pour autant, je ne peux pas faire une loi pour répartir les tâches ménagères dans la famille ! ». C’est en effet à la maison et à l’école qu’il faut briser les stéréotypes et qu’il faut agir sur les inégalités. À travers le monde, des femmes se battent au quotidien contre la violence et pour l’accès à l’éducation. Le Parlement européen consacre cette date aux femmes réfugiées et demandeuses d’asile. La Mairie de Paris rend hommage aux « Grandes résistantes contemporaines » à travers une trentaine de portraits de femmes du monde engagées pour les droits humains : Lucie Aubrac, Anna Politkovskaïa, Aung San Suu Ky… Du 5 au 13 mars, France Télévision diffusera sur toutes les chaînes du groupe « Elles ont toutes une histoire », onze courts portraits signés Niels Tavernier sur des femmes qui ont su avec courage transformer la violence en force et leur douleur en réussite.

Dans Mid&Plus, c’est toute l’année que nous fêtons, à dose hebdomadaire, les femmes ordinaires qui font des choses extraordinaires et ce numéro en fait encore montre. Allez pour finir, une petite devinette « Spécial 8 mars » à destination de notre entourage masculin :

Quel est le féminin d’ « Assis dans le canapé » ? … – C’est… « Debout dans la cuisine ! »

Christine Fleurot

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.