Être une femme

0

Réflexion collective et échange d’idées, les participants aux Entretiens de Royaumont ont parié sur l’avenir des femmes dans le monde. L’abbaye médiévale, hier hôpital où médecins et infirmières venues d’Écosse soignaient les malades, « Pour obtenir nos droits, faisons notre devoir », accueillait de nombreux témoignages. Latifa Ibn Zlaten, dont le fils fut tué par Mohammed Merah, parle dans les écoles pour insister sur l’importance de l’éducation. Édith Cresson à l’Agriculture a entendu à l’Assemblée « On t’espère meilleure au lit qu’au ministère » et défend avec force un changement des mentalités. Sonia Rolland confirme la parité au gouvernement rwandais, alors que Luc Ferry conteste la politique obligatoire des quotas. La comédienne Aure Atika lit la Déclaration des Droits de la femme et de la citoyenne d’Olympe de Gouges. La chanteuse Zazie confie « La dématérialisation n’est pas une notion féminine ». Christine Lagarde affirme « Les emplois féminins seront les plus menacés et remplacés à terme par des robots ». Valérie Pécresse pense que les Français sont prêts à voter aux prochaines élections pour une femme Présidente et la spationaute Claudie Haigneré rejette l’expression métier d’hommes. La conclusion revient à Simone de Beauvoir : « La femme est un homme comme les autres ».

Vicky Sommet

« Laissez-vous bousculer par la pensée »©Etre une femme - Mid&Plus

La 15e édition des Entretiens de Royaumont s’est déroulée les 30 novembre et 1er décembre 2018 avec la devise « Laissez-vous bousculer par la pensée ». Pour être comme chaque année au rendez-vous de l’Histoire. Nous y étions.

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.