Fête des Pères

0

Notre génération Mid&Plus a été élevée majoritairement par des pères à l’image patriarcale forte, à l’affection parfois très distanciée, souvent exigeants. Dimanche dernier, c’était leur fête. Pas facile d’être père il y a 50 ans et pas facile d’être leur fille… Et pourtant « Une femme qui peut s’appuyer sur la fierté de son père trouve la force de dépasser ses appréhensions, ses craintes, les obstacles qu’elle rencontre dans la vie. Elle s’en nourrit et l’alimente tout à la fois*». Alors, filles devenues femmes, nous rêvons parfois d’avoir grandi dans la liberté des Indiens mohaves, nous décidons de faire un stage « Estime de soi », nous nous battons – à notre manière- comme Inès de la Fressange et nous nous répétons en boucle : Roule cool ma poule !
* Les filles et les pères -Alain Braconnier-Odile Jacob (2007)

par Christine Fleurot

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.