Jardins secrets

0

Un peu de douceur dans ce monde de brutes. Quelques jours de vacances ont conduit la citadine que je suis à se mettre au vert. Instantanés de ces souvenirs au parfum de chlorophylle (retrouvez-nous sur notre site Instagram) :
– Au Domaine du Rayol, le Jardin des Méditerranées. Clin d’œil à l’actualité sportive, les protéas pourpres d’Afrique du Sud affichent leur longévité (fleur brodée sur le maillot vert de l’équipe nationale de rugby !).
– Dans les Jardins de la Villa Noailles : découverte intrigante des daturas, trompettes de la mort, hallucinogènes et toxiques…
– Sur internet : magie dans le désert chilien Atacama devenu gigantesque tapis de fleurs.
– Chez mon fleuriste préféré : couleurs vitaminées d’Halloween des bouquets d’anémones, de lys ou de tulipes doubles du Midi.
– Dans les cimetières dimanche : cyclamen ou chrysanthème telle était la question pour fleurir nos tombes. Si en France le chrysanthème est associé à la mémoire de nos défunts, au Japon c’est l’emblème de la famille impériale et en ce moment on peut y admirer ces incroyables ozukuri, variété géante.
– Plus proche de nous : traversée pédestre des Jardins du Luxembourg aux vases Médicis et parterres replantés avec la fleur d’or.
– Enfin, expérience gustative en croquant une petite fleur, un sechuan button : « électrique et pétillante » me prévint la serveuse… deux adjectifs qui caractériseront j’espère votre lecture hebdomadaire.
« Beauté sans sagesse est comme fleur dans la boue » dit le proverbe. La fleur de lotus ne prend-elle pas racine dans la boue ? Réponse à ces énigmatiques sentences dans notre rubrique Bien-Être.

Christine Fleurot

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.