Jérusalem l’intrigante

0

Jérusalem l’ineffable, Jérusalem l’intrigante, Jérusalem comme un songe amoureux… On dit de la philosophie qu’il s’agit de l’amour de la sagesse. Yaël Ilan, photographe israélienne, et Daniella Pinkstein, écrivaine française, ont choisi, quant à elles, d’interroger la sagesse de l’amour qui émane de Jérusalem, ville à nulle autre part pareille. « La surcharge d’histoire, de sacré, de guerres, de partages, de passions, que charrie Jérusalem, saisit le regard à chaque rue, délibérément autant qu’instinctivement. Personne n’y échappe. S’aimer, aimer l’autre, la ville, se regarder, méditer pour apaiser ce « saisissement » ne va pas de soi dans un espace si petit et pourtant si divers, si multiple, si contradictoire, si dangereux quelquefois, si divisé souvent. » L’exposition présente de courtes fictions et des photos de sites inédits, de visages, de personnages, tandis que les textes sont bâtis autour d’interviews et de récits réels, rédigés comme de courtes nouvelles. Partez découvrir « l’espoir d’un regard, certes interrogatif, mais surtout apaisé sur cette ville hors du commun » !

Marie-Hélène Cossé

« Comment s’aimer » du 6 octobre au 3 novembre, vernissage vendredi 4 octobre à 19h00, Galerie Mémoire de l’Avenir, 45/47 rue Ramponeau, Paris 20e, métro Belleville, du lundi au samedi de 11h00 à 19h00.
©Yaël Ilan - Mid&Plus« S’aimer au milieu du sacré, sans se prendre les pieds dans les ficelles de ces millénaires d’histoire tumultueuse, est un pari… pari que nous avons essayé de relever, avec humilité et bienveillance. » Daniella Pinkstein

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.