MidListe Fête des Mères

0

Nos hommes lisent, paraît-il, Mid&Plus par-dessus notre épaule ou en solo, nos enfants nous soufflent des idées de sujets, like notre page Facebook…, alors maintenant que la période collier de nouilles est révolue, on ne sait jamais, un petit édito-ego-cadeaux rédigé par notre équipe ça peut donner de l’inspiration.

  •  Marie-Hélène Cossé : J’ai longtemps eu des petits plats en pâte à sel ou des dessins de monstres (enfin il s’agissait de moi…) et puis l’un des quatre, je ne sais plus lequel, a eu cette idée géniale un jour de proposer que pour la Fête des Mères je ne fasse… RIEN, mais vraiment RIEN, de la journée. Du petit déjeuner au dîner. La blague avec les enfants est de l’appeler ma journée d’homme… Ils font les courses, mettent un joli couvert, préparent un bon déjeuner comme j’aime et m’appellent quand tout est prêt. Je raffole de cette journée et j’interdis les cadeaux, car je trouve que celui-là est le plus beau. Mais ©Night Bag - Mid&Plussi je devais en recevoir un, je rêve en secret d’Anjali (magnifique carré de soie brodé à la main au Bengale). Sinon… faire passer le message à tous ceux qui viennent me voir l’été d’arriver avec leur Night bag, invention géniale que je recommande aussi aux voyageurs. Installée en un clin d’œil, elle remplace drap de dessous, de dessus et taies d’oreiller, en une seule pièce de tissu. Finie la corvée du linge à laver, vive les vacances !
  • Vicky Sommet : Pour le cadeau de la fête des mamans, je ne désire ni une bougie parfumée, ni un pull en cach©Wikipedia-Majolique-Midetplusemire, ni un gros fraisier plein de crème, ni un châle en alpaca, ni un petit siamois aux yeux bleus, ni même un CD de Billie Holiday et pourtant, je le veux parfumé, doux, savoureux, enveloppant, câlin, suave … le baiser de mon fils ! Un souhait fou ? Une Majolique, (déformation de l’île de Majorque par où transitaient les céramiques lustrées d’Espagne), faïence italienne de la Renaissance dont les centres de production sont situés dans le nord de l’Italie. De préférence dominante bleu et vert. Le prix est prohibitif ! Le Musée du Louvre en expose de très belles…
  • Agnès BrunelAverseng : Jamais aimé les fêtes dites commercia©Géants des Beaux arts-Midetplusles alors que des dons gratuits et un peu de rêve… Entourée de l’affection de mes chéris, des câlins, de la bienveillance, un jour off pour maman, des fleurs du jardin, des gâteaux cuisinés avec amour, du rire, de la joie, de la légèreté et, soyons fous, des supercalifragilisticexpialidocious, des salagadou, la menchikabou… (les fans de Disney comprendront) pour que ma maison se range toute seule miraculeusement.  Sinon un crédit illimité au Géant des Beaux-Arts
  • Astrid Renoult : J’adore la Fête des Mères. Une de mes premières m’a particulièrement ©La Pleiade-Midetplusmarquée: un poème récité avec tant d’amour et de fierté par mon fils aîné… J’en avais pleuré.  Depuis, à chaque fois que je pleure,  je lui dis que c’est de joie… et il me croit. Pratique… J’ai 3 garçons et un homme à la maison et je rêve d’une journée sans Foot. On ferait comme si le football n’avait jamais été inventé dans ce monde. Il n’y aurait pas de ballons dans ma maison, pas de matchs à la télé, pas de maillots cloutés sur les murs des chambres, pas de discussions sur le PSG… Et sinon: j’aimerais Jean d’Ormesson dans la Pléiade (dédicacé par mes enfants ou par l’auteur…), un bouquet de fleurs blanches, un poème écrit cette fois-ci par mon aîné qui a une merveilleuse imagination et un câlin le matin de mes petits poussins.
    DR Lisa VanBach
  • Christine Fleurot : Loin, mais conservés, les poèmes illustrés pour Mouette… plus proches les cartes postales aux thèmes décalés déposées dans la boîte aux lettres le jour J !  Alors, aujourd’hui que souhaiter ? À partager en famille (on attendra le retour de Londres de ma fille !) un dîner au bistrot italien du coin (sans pasta ni pizza !) pour debriefing de cette mi-année et rire ensemble autour de la  cuisine minute de Giovanni. Naturellement –33 Bis Rue Mademoiselle, 75015 Paris. Tél. 01 73 73 23 69. Et, pour mes yeux seulement, un bracelet-manchette Exuvie en cuir de veau blanc signé par la jeune styliste Lisa VanBach, travail subtil entre matière naturelle et technologie laser.
L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.