Moi quand j’serai grande !

0

« Dis qu’est-ce-que tu voudrais faire plus tard ? » Notre génération Mid avait des rêves et à l’époque un choix d’études offert finalement assez restreint. Les meilleures d’entre nous qui faisaient C se dirigeaient vers médecine, les A vers le droit. Celles qui n’avaient rien se retrouvaient, elles, derrière une machine à écrire et… à café. Les pionnières qui devinrent pilotes de ligne ou sortirent de Centrale et d’HEC se comptaient  alors sur les doigts d’une main.
À quoi aspirent les petites filles d’aujourd’hui ? Qu’entend-t-on dans les conversations de cours de récréation « Moi, je voudrais être Christine Lagarde » ou bien « Moi, je voudrais être mannequin au défilé Victoria Secret » ? Actuaire, chargée de mission développement durable, community manager, store manager, activités liées au service à la personne… l’évolution galopante du secteur de la finance, du numérique, de l’environnement, du social et de l’humanitaire a engendré l’éclosion de nouveaux métiers. Certains secteurs sont encore des chasses réservées aux hommes mais les lignes bougent indéniablement même si le taux le plus élevé de présence féminine (entre 85 et 99%) reste encore dans des fonctions relatives à la santé, au secrétariat et… à l’aide ménagère et au nettoyage !
La SNCF, où les femmes représentent 20,33% des effectifs, lors de sa cinquième édition Girl’s’ Day incitait récemment 1.800 jeunes filles à découvrir les métiers techniques de l’entreprise ferroviaire. Lors du dernier Women’s Forum, une des conférences avait pour thème Réinventer le monde du travail pour déverrouiller la diversité des genres. Remettant lundi soir les Prix de la Femme d’Influence*, Patricia Chapelotte affirmait  que « La cause des femmes ne sera gagnée que si les hommes marchent avec nous ! ». Good job !

Christine Fleurot

*Prix de la Femme d’Influence Politique : Natacha Bouchart (Maire de Calais)
Prix de la Femme d’influence politique Espoir : Maud Bailly (Chef du pôle économique, finances, entreprises et numérique, cabinet du Premier Ministre)
Femme d’influence économique : Virginie Morgon (DG d’Eurazeo)
Femme d’influence économique Espoir : Laetitia Gazel-Anthoine (fondatrice Connecthings)
Femme d’influence Coup de cœur : Karine Viard

 

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.