My Lady

0

Emma Thompson en juge de la Haute Cour britannique pour les affaires sensibles des enfants, Stanley Tucci, son mari et Fionn Whitehead, jeune patient de 18 ans moins quelques grains de sable dont la vie est entre les mains de la justice, forment le trio de My Lady, sorti en salle hier, un film d’une justesse éblouissante, avec un piano, quatrième personnage lumineux de ce film de Richard Eyre, à voir absolument ! À la fois magistrale comme magistrate, dont l’abnégation à sa tâche fait tanguer son couple, et fragile comme femme prise dans une tempête qu’elle n’avait pas voulu s’avouer, Emma Thompson incarne la détermination et la solidité de sa fonction – rendant la justice pour les enfants avec tact et pondération, y compris dans l’urgence – mais dans la solitude que donne une charge de travail qui a enseveli la femme. La femme, mais pas ses doigts sur son piano, le seul à pouvoir réveiller le cœur de celle  qui joue sur son clavier. Déjà Oscar de la Meilleure actrice en 93, ce ne serait que justice qu’Emma Thompson soit à nouveau couronnée pour cette magnifique incarnation d’une femme de notre temps. Courez voir My Lady !

Anne-Claire Gagnon

Emma Thompson était invitée de C’est à vous le 26 juin dernier, à ré-écouter.
My Lady est une adaptation de la nouvelle de Ian McEwan, The Children Act, paru chez Gallimard sous le titre L’intérêt de l’enfant

VOUS AIMEREZ AUSSI

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.