Demain dans l’aquarium

0

Le Centre National de la Mer vient d’ouvrir à Boulogne-sur-Mer 5 000 m² supplémentaires dédiés aux abysses faisant de Nausicaa le plus grand bassin d’Europe et le troisième mondial derrière Macao, Atlanta et Disney World. Quatre heures pour explorer ce nouveau parcours et le premier, ouvert en 1991, consacré à la vie sous-marine proche des côtes. Un grand bassin de 10 000 m³ peuplé de plus de 20 000 pensionnaires, un tunnel de 18 mètres, une immense baie vitrée de 21 mètres sur 6 devant laquelle on s’installe comme au cinéma : ces incroyables prouesses techniques et ces plongées dans les fonds sous-marins nous feront-elles oublier que l’avenir des mers et des océans est en péril¹ et que, si nous ne faisons rien aujourd’hui, demain seuls les aquariums posséderont encore des pensionnaires sous-marins ? De nombreuses actions sont lancées par des start-up ou des associations² pour nettoyer les océans. Soutenons-les ! Et si nous commencions par arrêter d’acheter ces terribles petites bouteilles d’eau minérale individuelles en plastique qui jonchent nos villes, nos plages, nos rivières et nos mers ? Notre part de colibri…

Marie-Hélène Cossé

¹634 000 kilos de déchets sont déversés dans les océans chaque seconde, soit 20 milliards de tonnes de déchets par an, dont 80% proviennent des terres. 

²DE BELLES INITIATIVES
©Nausicaa - Mid&Plus

-Pour chaque bracelet acheté chez 4Ocean ($20), une livre de détritus est retirée de l’océan et des côtes.
-Le WWF, sous l’impulsion notamment d’Isabelle Autissier, présidente du mouvement en France, lance de nombreuses actions en faveur de la protection des océans et des espèces.
Plastic Whale propose aux touristes à Amsterdam d’aller pêcher les détritus en plastique sur les canaux.
-Ocean Clean-Up met au point un projet pour nettoyer les océans des déchets plastiques à horizon 2020. 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.