Plus de deux neurones

0

La russe Elena Serova est partie jeudi dernier à bord d’un vaisseau Soyouz pour une mission de six mois dans l’espace. Le premier vol féminin soviétique depuis 17 ans. Justification de cette longue carence : beaucoup au sein de l’industrie aérospatiale estimaient que « l’espace était un dur travail d’hommes »… À la question stupide d’un journaliste qui lui demandait comment elle allait se coiffer à bord de la station, réponse cinglante : « Et la coupe de cheveux de mes collègues, elle vous intéresse ? ». Alors, espérons que la spationaute diffusera à ses deux compagnons masculins et aux ingénieurs restés au sol le dernier numéro de Mid&Plus (elle est certainement abonnée…) avec lequel ils feront un petit tour au théâtre pour apprendre en riant l’Histoire des Droits de la Femme en France, ils découvriront que l’espace… mais aussi l’eau est un élément dans lequel la femme a toute sa place, ils apprendront enfin que les femmes sont aujourd’hui connectées et excellent dans le numérique, car comme Elena, chaque femme, quelque soit sa spécialité, veut « tout simplement faire son travail  ».

Christine Fleurot

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.