Raconte-moi une histoire

0

Cet été, en me baladant dans le charmant village de Grignan où l’esprit de Madame de Sévigné, témoin affûté de son époque (Louis XIV), souffle toujours et partout, puis en découvrant une édition originale de L’Amérique au jour le jour de Simone de Beauvoir dans une armoire d’une maison de famille, je me demandais quelle mégalopole dans quatre siècles pourrait s’identifier à une femme écrivain, quelle plume contemporaine vaudrait d’être rééditée dans cinquante ans… L’Académie Goncourt vient de publier sa première sélection, seules trois femmes sur quinze lauréats sont en lice : Pauline Dreyfus (Ce sont des choses qui arrivent-Grasset), Clara Dupont-Monod (Le roi disait que j’étais diable-Grasset) et Lydie Salvayre (Pas pleurer-Seuil). Toutes trois ont choisi la grande Histoire : la Seconde guerre mondiale (mais «celle de ceux qui peuvent encore en 1943 se payer le luxe de ne pas s’y intéresser» ), Aliénor d’Aquitaine, la guerre civile espagnole. Alors, évidemment, on reste sans voix à la lecture du hit-parade hebdomadaire des libraires où arrive en tête un essai (?) qui nous conte une toute petite histoire vue par le petit bout d’une lorgnette embuée de rancœur… Espérons que le vent d’automne balaiera les papiers gras et nous apportera de meilleures feuilles.

par Christine Fleurot

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.