Pour nos yeux seulement

1

Notre Ministre de la Culture, Fleur Pellerin, publiant sur son compte Instagram une toile de Pierre Bonnard prise avec son smartphone lors du vernissage, a forcé le Musée d’Orsay à infléchir son règlement qui interdisait toute photo en son sein. Le selfie devant une œuvre en revanche y est proscrit. Qu’en penser ? Je m’interrogeais en quittant le Jeu de Paume qui met à l’honneur le travail de deux femmes photographes, la très conceptuelle Taryn Simon et l’avant-gardiste de l’entre-deux-guerres, Florence Henri. Cette dernière pratiquant déjà l’autoportrait, ancêtre du selfie, en introduisant l’élément miroir aurait certainement eu un avis. Tout comme Dürer, Velasquez, Manet, Frida Kahlo ou Gisèle Freund, Diane Arbus qui réalisèrent le leur, sur toile ou pellicule. Comme pour toute expérience esthétique -écoute d’un morceau de musique, vision d’un paysage, observation d’un tableau-  attention, émotion et plaisir constituent le triptyque de base*, même si ce n’est pas toujours gagné car parfois incompréhension et ennui sont au rendez-vous. Essayons cependant de garder en mémoire cette formule et allons au musée et dans les galeries avec nos seuls yeux (Culture, Bref !) et laissons les artistes nous tirer le portrait (Styles).

Christine Fleurot

*L’Expérience esthétique– Jean-Marie Schaeffer-Gallimard
Nouvelle législation : www.service-public.fr/actualites/007692.html?xtor=EPR-140

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.