Y a de la joie

0

« L’émerveillement est une faculté poétique qui se décide » assure le philosophe Bertrand Vergely… Égrenant les jours de cette semaine automnale, j’ai donc cherché au fond de mon sac les quelques pépites, les moments « esthétiques » qui m’auraient apporté un peu de « joie » et finalement, après avoir bien fouillé, entre tickets de teinturier et bons de réduction, j’ai trouvé :STD-MAILCHIMP
– dans mes écouteurs, High by the beach, titre addictif toute en langueur et répétitions de Lana del Rey,
– un carton d’invitation de la part de ma copine Béa pour Asia Now-Paris, découverte de talents de l’art contemporain en Asie à l’Espace Pierre Cardin, orchestrée par Alexandra Fain et Hélène Molinari.
– une photo du Pont Alexandre III investi par des couples noyés dans une chantilly de tulle nuptial,
LaSolutionEsquimauAW– un livre : La Lettre à Helga de l’islandais Bergsveinn Birgisson (Zulma), hymne à la vie, à l’amour et à la nature,
– la note du resto d’un dîner de filles où confidences, récits de parcours de vie entre deux éclats de rire sont toujours étonnants et enrichissants,
– un billet de train pour Londres de la part d’une proche pour partager un moment joyeux familial.
Juste la bonne ordonnance !
Alors, cette semaine, prenez un peu de carburant au fil de nos articles consacrés à l’émerveillement, à un réseau de femmes dont le moteur est la solidarité, à une cavalière pour une initiation à la vénerie et aux regards réalistes ou fantasmés d’artistes face à l’amour tarifé, peintres de filles…. de joie.

Christine Fleurot

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.