Méditation et CNV : un engagement pour la paix

0

Méditer le soir en silence dans un musée, tout ouïe, yeux fermés. Marcher à petit pas, en chaussettes, dans les salles, œil ouvert, à la découverte des œuvres. C’était l’invitation lancée aux Lillois par Thomas d’Ansembourg, Ilios Kotsou et Stéphane Nau lors d’une nouvelle soirée Méditation au Musée le 15 janvier dernier au Palais des Beaux-Arts.

La paix à chaque pas

Plus de 500 personnes arrivées, qui avec un coussin de méditation, qui avec une couverture sur les bras, se sont installées sur des tapis de méditation ou sur une chaise dans l’Atrium, heureuses de retrouver des amis ou de découvrir qu’un ou une collègue avait eu la même idée, fraternelle. Au-delà des méditations qui s’ancrent dans la pratique et ont été guidées par Ilios Kotsou et Stéphane Nau, Thomas d’Ansembourg a prêché la paix avec pédagogie, humour, amour et poésie. Car la paix ça s’apprend, ça ne tombe pas du ciel ! Et comme le foot, les maths, la grammaire, la cuisine, cela prend du temps et demande des efforts. La paix est une discipline de vie, qui peut et doit s’apprendre dès l’enfance, comme écrire, lire et compter !

« Tout adulte trouve légitime de consacrer du temps pour apprendre à conduire ou pratiquer une langue étrangère. Alors, pourquoi voudrions-nous vivre en paix sans effort ? » interroge Thomas d’Ansembourg.

L’hygiène de vie qui est aujourd’hui la nôtre – se doucher chaque jour, se brosser les dents matin et soir, ce n’était pas courant voilà 50 ans – doit inclure l’hygiène psychique, spirituelle pour apprendre à faire fleurir la paix.

Savoir exprimer sereinement ses émotions

La communication non-violente (CNV) est un outil de communication formidable pour y parvenir. Mais, comme le précise en souriant Thomas d’Ansembourg, la non-violence ne veut pas dire non-colère, c’est tout sauf une discipline bisounours.  La CNV permet d’apprendre à se connaître, à se comprendre et à savoir exprimer ses émotions et ressentis d’une façon pacifiée. Au même titre que la méditation, elle permet un engagement en pleine conscience pour la paix.

En déambulant en nocturne devant les Monet, Sonia Delaunay, Brueghel, Chagall, Van Gogh, la beauté était plus qu’inspirante pour devenir des citoyens pacifiés et donc des citoyens pacifiants.

Prochain rendez-vous des communions laïques le 1er février avec Matthieu Ricard, Christophe André et Alexandre Jollien sur le thème Être libre, le grand chantier de l’existence. En direct dans 98 salles de cinéma. Laissez vos pas vous y mener !

Anne-Claire Gagnon
Mid&Flandres

Thomas d’Ansembourg – La paix ça s’apprend de Thomas d’ Ansembourg et David Van Reybrouck (éd. Actes Sud, nov 2016)
Ilios Kotsou – Association Emergences (méditation de pleine conscience en Belgique)

Stéphane Nau (méditation de pleine conscience à Lille)

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.