Les 500 ans de Chambord

0

« Ce n’est pas une résidence, c’est une œuvre, une idée, une utopie, un idéal… » : le 2 mai dernier, Jean d’Haussonville, directeur général de Chambord, lançait les célébrations des 500 ans du château de François 1er et de la Renaissance en Val de Loire.

Une utopie architecturale voulue par François 1er

Avec l’aide de l’architecte Léonard de Vinci qu’il avait fait venir trois ans plus tôt d’Italie, le jeune roi bâtisseur décide de construire une résidence de chasse, dans une région giboyeuse et cernée de marécages. Il n’en est pas à son premier coup d’essai : François 1er a conçu l’architecture de onze châteaux dont Blois, Amboise, Fontainebleau, Saint Germain en Laye ou Villers-Cotterêts, dont la restauration vient d’être annoncée. Il a passé sa vie à construire Chambord, mais à sa mort en 1547, le château est inachevé…

©Domaine de Chambord

Le château demeure aujourd’hui l’emblème de la Renaissance. Son escalier central à double vis dans l’axe du donjon, autour duquel toutes les salles du château s’articulent, fait dire de lui que c’est « un château qui danse ». Léonard de Vinci ne le verra pas, car il meurt au Clos-Lucé le 2 mai 1519, quelques mois seulement avant le début des travaux. Le domaine couvre 5 440 hectares et est entouré d’un mur d’enceinte, unique au monde, de 32 kilomètres. Plus qu’une fonction très pratique de réserve de chasse, la clôture de pierre avait pour but d’établir les limites de la cité idéale, du territoire de l’utopie, du paradis terrestre…

500 ans après

Pour fêter les 500 ans de Chambord, toute une série d’évènements sont organisés cette année. À l’intérieur, avec un nouveau décor de la cour itinérante par Jacques Garcia, recréant l’atmosphère des décors mobiles et textiles de François 1er lors de son dernier passage. À l’extérieur, avec des illuminations des façades qui magnifient le château dès le coucher du soleil jusqu’à une heure du matin, avant un éclairage mouvant similaire à l’éclairage naturel du soleil et de la lune.

La cuvée des 500 ans du vin de Chambord est en vente depuis mars à la boutique du château ; elle provient des six nouveaux hectares de vignes biologiques plantées pour l’occasion. De nouveaux jardins potagers ont été créés et des fruits et légumes bio sont également proposés à la vente dans les écuries du Maréchal de Saxe.

La clôture des 500 ans aura lieu du 1er au 6 septembre : « le voyage de la pierre » sur la Loire retracera le parcours historique des pierres depuis les carrières de tuffeau de la région utilisées pour la construction du château au XVIè siècle jusqu’au port de Saint-Dyé. Après l’acheminement de la pierre par chariot jusqu’à Chambord, le voyage s’achèvera à partir de 19h par un concert de l’orchestre de la Garde République et d’un grand feu d’artifice (gratuit et ouvert à tous).

Marie-Blanche Camps

Château de Chambord
ouvert tous les jours de 9h à 18h
€14,50 (gratuit pour les moins de 25 ans)

©Domaine de Chambord 500 ans
« Chambord 1519-2019, l’utopie à l’œuvre »
– 150 oeuvres en provenance de 33 collections internationales
– 3 feuillets originaux du Codex Atlanticus de Léonard de Vinci
– 18 projets « Chambord inachevé » issus d’universités des 5 continents
– 2 cabinets de découverte pour le jeune public

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.