Isabelle Ferrand, créatrice de notes de parfum

0

Cinquième Sens est avant tout une histoire de transmission. Isabelle Ferrand est la digne héritière de Monique Schlienger, « nez » qui fonde l’entreprise de création de parfums Cinquième Sens en 1976 et décide d’œuvrer également à la transmission de la culture du parfum en créant une école de formation en 1983.

« L’odorat est un sens complexe à la charnière de ceux de la distance (la vue et l’ouïe) et du contact (le goût et le toucher). »

Apprendre à sentir

Née de parents agriculteurs, attirée depuis sa tendre enfance par la nature, la terre et ses odeurs, Isabelle rencontre Monique qui veut lui apprendre à sentir. Isabelle passe son concours pour poursuivre des études de chimie, intègre l’école où Monique enseigne et devient son élève. Elle y aura un véritable coup de foudre pour les arômes alimentaires, la parfumerie et la cosmétique. Initiée par Monique et devenue son assistante, Isabelle, après l’obtention de son diplôme, fait des stages, continue d’éduquer son odorat pour devenir experte olfactive. Ensemble, elles s’accordent pour faire de Cinquième Sens une maison de composition de parfum indépendante.

Musique et parfum

Composition : le mot est lâché…, cette analogie entre le vocabulaire musical et celui du parfum, et « plus encore par un autre élément essentiel qui les rattache : l’air. Si tous les arts résonnent entre eux, seuls ces deux-là ont le même véhicule impalpable et évanescent qui les transporte et les porte au cœur. » (Francis Kurkdjian, parfumeur). Toujours à la poursuite de cet accord parfait pour créer un mélange de plus en plus élaboré qu’on reconnaît pour son intensité et sa ténacité. Un vrai dialogue entre parfum et musique ! On parle de notes olfactives, de gammes pour apprendre l’assemblage des produits, de notes de tête (volatiles), de notes de fond (tenaces) et de notes de cœur qui laissent un sillage et qu’on réunit dans un orgue à parfums.

La création avant tout

Monique se retire en 2004, Isabelle reprend la société où le souvenir de sa fondatrice est encore très présent. Cinquième Sens parfait son activité de création avec un fabricant « accordeur » de parfum » (encore la musique), accompagne des professionnels sur des thèmes techniques et pédagogiques pour des marques de niche afin de créer une identité olfactive (bougies, boutiques, hôtels), développe son expertise à tous les secteurs d’activité en relation avec l’odorat, non seulement la parfumerie, mais aussi la cosmétologie, l’œnologie, la gastronomie (chocolat, café), la jardinerie… Isabelle met aussi au point des programmes de formation adaptés à chacune de ces marques.

Apprendre à créer son propre parfum

Nouvelle corde à son arc : Isabelle met à disposition dans ses ateliers le premier espace de travail partagé dédié au parfum et à sa création : Work, Smell & Formulate. Toujours la transmission ! Au cours de notre atelier organisé le 26 septembre dans les ateliers Cinquième Sens, vous découvrirez les coulisses de la création et deviendrez son acteur. Le chemin à suivre vous sera donné, ainsi que les accords parfaits (encore la musique) que vous pourrez réaliser. Venez nombreuses jouer à l’Apprenti Parfumeur !

« Il est des parfums frais comme des chairs d’enfants, doux comme des hautbois, verts comme des prairies. » (Baudelaire). Fragrance, musique, couleur : tout y est ! Un siècle et demi après la publication des Fleurs du mal, le sujet fait encore vibrer.

Anne-Marie Chust

Cinquième Sens, 16 rue de Montessuy, Paris 7ème

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.