Estelle Vergez, de la suite dans les idées

0

Estelle a toujours aimé voyager et jouer à la marchande. Elle a donc logiquement vécu dans les îles et sillonné les marchés du monde entier jusqu’à revenir aux origines, la belle ville de La Rochelle, où elle décline et renouvelle à l’infini chaque année, selon les tendances de la mode, son concept Zip’Up : un sac sous toutes ses formes à petit budget, léger et astucieux, pour être toujours en accord avec le look du moment.

Passion marchés

Née en région parisienne, Estelle passait ses vacances sur l’Ile d’Oléron dans la maison de famille et aimait déjà les marchés et le commerce. Après avoir fait le siège des marchands qui pourtant ne la trouvaient pas bien costaude, mais malgré tout persévérante, elle se fait engager à 13 ans sur le marché aux stands fruits légumes et épicerie. Et comme on ne pourra pas dire qu’elle n’a pas de suite dans les idées, à 18 ans, après un financement parental, elle achète des bijoux au Marché du Temple et ouvre son propre stand à Oléron (une carriole fabriquée par papa avec des bijoux en rafia). Le succès est au rendez-vous. Tentée par le concours d’hôtesse de l’air pour lequel il faut savoir des langues, Estelle part à Rome, puis à Londres pendant deux ans, rentre à UTA sur le service longs courriers, visite l’Afrique, l’Asie, l’Australie où elle continue à « faire les marchés » d’où elle rapporte des objets qu’elle trouve jolis et originaux et qu’elle commence à vendre.

Vingt ans aux Antilles

Puis Estelle rejoint une copine à Saint Martin où elle tombe amoureuse d’un Argentin qui vit sur un bateau et se dit qu’elle ne sera pas hôtesse de l’air toute sa vie… Ça tombe bien, son contrat n’est pas reconduit pour cause de guerre du Golfe. Toujours à 100 à l’heure, elle change de vie ! Estelle devient cuisinière pour une compagnie de charter, se balade dans les Îles Vierges et à la Dominique. Fin du tango avec son Argentin, retour à Saint Martin et, prise de nouveau d’une fièvre voyageuse, acheteuse et revendeuse, ce sont la Thaïlande, Bali, des bijoux en argent et en marcassite, des objets exotiques et des animaux brillants en polyester qu’elle remplit du sable des plages, des robes en batik, des meubles… Elle ouvre deux boutiques. Tout ça plait beaucoup, mais la concurrence mondialisée devient rude et Estelle sait qu’elle doit innover.

Elle tombe sur l’objet de ses rêves marchands en développant, quelques années avant son retour en France, un petit sac d’origine brésilienne, très original, conçu à partir de fermetures éclair. Elle le trouve génial et a tout de suite des idées pour le faire évoluer, elle conçoit des modèles plus grands, décline en couleurs, personnalise le fermoir et l’appelle Zip’Up

Petit sac deviendra grand

Après 20 ans aux Antilles, années charnières de sa vie où elle s’est développée professionnellement et a trouvé un mari breton et skipper avec lequel elle a eu des enfants, il est temps de répondre à l’appel de l’Atlantique et de revenir en France. Estelle choisit La Rochelle, pas très loin d’Oléron où tout a commencé. Elle rentre avec Zip’Up, sa création originale à prix modique, dont elle pensait qu’il ne durerait qu’une saison. Elle commence à le vendre sur les marchés de la région, et notamment sur l’Île de Ré, où elle fait un tabac. Elle développe sa marque, la dépose à l’INPI. Le produit qui n’était au départ qu’une petite pochette devient un sac qui se décline sous toutes ses formes : ses collections sont de plus en plus variées, elle réfléchit tout le temps à des nouveaux modèles et formes, plus ou moins grands, bicolores et, depuis peu, un sac-à-dos demandé par ses clientes.

Aujourd’hui Estelle continue ses voyages. Son sac est fabriqué à Bali par des artisans qu’elle connaît personnellement sur des machines à coudre traditionnelles, ce qui l’a engagée dans le commerce équitable et responsable. Quand on lui demande si elle est heureuse, elle répond oui même si l’année COVID a été difficile (zip down…), mais elle pense qu’elle s’en relèvera car son sac conique est aussi devenu iconique (zip up) !

Anne-Marie Chust

Zip’Up présent dans notre eboutique jusqu’au 24 décembre.©Zip'Up
-10% sur tout le site de avec le code MIDETPLUS

L'article vous a plu ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.