Roxane Benaben, le monde à ses pieds

0

Roxane Benaben a 33 ans. Née à Paris, son père aveyronnais, curieux de tout, et sa mère antillaise, grande adepte de la couture comme la sienne avant elle, lui ouvrent la porte d’autres mondes dans une maison ouverte à tous où elle navigue entre cultures différentes. Plusieurs univers se côtoient et se complètent avec les mêmes valeurs : découvertes, rencontres et partages.

Héritière d’un univers mélangé et coloré

Et puis il y a la malle ! La malle aux trésors où les tissus ont été entassés par sa mère et sa grand-mère, où on plonge les mains pour retrouver les souvenirs et les sensations. Un monde damassé et en couleurs : les madras, les wax, les calicots, les bazins, avec lesquels elle fait des trousses, des pochettes qu’elle offre en cadeau à sa famille et ses amis.

Son envie de découvrir l’autre et de s’assumer en tant que femme ouverte d’esprit, voulant toujours dépasser les apparences, la conduit pendant et après son Master 2 de Finances et Gestion à aller au Sénégal où elle a l’opportunité de faire un stage dans une association de formation professionnelle, puis dans le domaine de la micro-assurance qui lui font découvrir de plus près l’économie solidaire et responsable et les talents locaux. Rentrée en France, mariée à un Sénégalais, elle reste dans le domaine de l’assurance.

« L’assurance me fait vivre et la mode me fait rêver. »

Padoma ou un pas vers le monde au féminin

Et dans sa tête toujours cette envie de créer une entreprise métissée, associant l’élégance française et ses cuirs avec des tissus et des matières colorés venus d’ailleurs. Roxane décide finalement de se lancer en 2016 au moment où elle attend son premier enfant, une fille. Elle veut s’engager dans un projet qui reflète son envie de s’ouvrir aux mondes d’autres femmes en conjuguant les talents et fonde sa société de fabrication de chaussures et accessoires, Padoma Paris.

©Roxane Benaben - Mid&PlusÀ sa fille, elle veut pouvoir dire : « Voilà ce que j’ai créé et ce que je veux te transmettre ! » 

La créatrice y montre déjà toute son originalité et créativité et son ouverture d’esprit : elle fait travailler une association de femmes migrantes en Grèce, met les tissus bigarrés en vedette, créé une collection où elle rend honneur aux pays lointains : la Guinée Bissau, le Sénégal, l’Afghanistan, le Japon puis l’Inde. Elle commence par la vente en ligne en créant son très joli site, participe à des ventes privées et sera bientôt dans notre e-boutique.

Demain ou le phénomène générationnel

Son idée pour le futur : ouvrir sa (ses) boutique(s), développer une équipe, mettre du social dans son projet, créer une association avec des grands noms de la mode défendant les mêmes valeurs qu’elle, afin d’aider des femmes à participer au développement économique de leur pays d’origine et perpétuer ainsi des savoir-faire ancestraux. Roxane est représentative d’un vrai phénomène générationnel : nos filles ou petites filles ont envie de s’épanouir en travaillant et non plus de travailler pour s’épanouir. Trouver leur indépendance dans le créneau qui leur correspond, partager un idéal en luttant contre la précarité des unes et des autres et en transmettant à leurs propres enfants leur vision du monde.

Pour Roxane, Padoma, c’est aussi MONDE à l’envers. Il est permis de penser, qu’elle, c’est une fille à l’endroit !

Anne-Marie Chust

Retrouvez Padoma Paris dans notre Vitrine des Talents.

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.