Véronique Barrois offre la clé des champs aux enfants

0

Une femme médecin à la tête d’une ferme européenne des enfants ? C’est le miracle quotidien que Véronique Barrois a rendu possible depuis 1990, pour la plus grande joie des petits et des grands de 5 à 12 ans venant de différentes cultures.

Prendre la clé des champs

En 68, Véronique passe une licence de Biologie en Faculté des Sciences à Jussieu. Puis elle poursuit ses études à la Faculté de Médecine de l’Hôpital de la Salpétrière, tout en étant envoyée en mission en Afrique, au Mexique, en Alaska, pour découvrir d’autres approches de la santé sur le terrain. Elle continue à transmettre aujourd’hui aux enfants le Qi-gong qu’elle a découvert en Chine ou la méditation au Népal et auTibet comme son ami depuis 40 ans Matthieu Ricard.

« Ce sont des moments que les enfants redemandent ! »

En 1987, l’Institut de Puériculture, où elle est responsable des banques de lait pour les prématurés, lui propose une opportunité rare : un congé parental de trois ans rémunéré pour la naissance de son 3e enfant, au moment-même où son frère souhaite vendre la propriété de famille en Normandie. Elle réfléchit et décide alors de quitter Paris, vend son appartement et rachète une partie de la propriété. Aux premières vacances, ses filles invitent leurs amis, qui en parlent à d’autres parisiens, et d’amis en amis, la maison se remplit pendant les vacances tandis qu’elle assure avec eux les différents ateliers proposés comme les soins aux animaux. Véronique décide alors de répondre à la demande des enfants des villes qui veulent vivre une semaine à la ferme.

« Heureusement qu’enfant j’avais eu l’occasion d’apprendre à traire ! »©La Ferme Européenne des Enfants - Mid&Plus

L’école de la vie

En 1992, sa voisine devenue veuve lui propose de reprendre leur maison pour qu’il y ait toujours des enfants dedans. La FEE s’agrandit. « L’histoire n’est faite que de cadeaux qu’il faut savoir saisir dans le présent. » dit-elle simplement pour expliquer comment elle a pu convaincre Bruxelles et La Région Haute Normandie d’apporter leur aide à La Ferme Européenne des Enfants, un lieu de vie unique, où désormais les enfants viennent en vacances, en classe verte, motivent maîtres et maîtresses. Les parents viennent le week-end en famille dans les gîtes pour boire, comme leurs enfants, le lait des vaches qu’ils ont traites et manger le pain fait avec la farine de blé que les enfants ont semé !

Et la pratique des langues amies

À la ferme, les enfants parlent toutes les langues (anglais, espagnol et même portugais du Brésil). La vitesse d’apprentissage est fulgurante : tous veulent partager leurs découvertes, leurs émerveillements avec leurs copains, chanter dans toutes les langues et garder le contact ensuite par WhatsApp ! Ce sont eux qui font visiter « leur » ferme, découvrir « leurs » animaux  !

Alors pour vos enfants et petits-enfants entre 5 à 12 ans pensez à la FEE : mieux qu’un stage linguistique, un vrai bol d’oxygène au cœur même de la vie en Normandie ! Et n’oubliez pas sur place d’aller faire un câlin à l’ambassadrice du troupeau, « Doudoune », la si gentille et jolie vache jersiaise

Anne-Claire Gagnon
Mid&Flandres

La Ferme Européenne pour les Enfants – e mail : la.ferme.europeenne@wanadoo.frPage Facebook

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.