Barbie®’s Birthday

0

Quand deux artistes se rencontrent pour fêter ensemble l’anniversaire de Barbie® : Michel Tréhet, photographe internationalement connu (exposé à New York, Paris, Berlin) et Isabelle Laverny passionnée d’art, celui qui raconte des histoires et fait vivre les objets.

Il y a 60 ans, Ruth Handler commercialisait la première « poupée mannequin » nommée Barbie® en hommage à sa fillette Barbara qui utilisait des poupées de papier pour se créer ses propres jeux de rôles. Son but : aider les petites filles à rêver leur vie d’adulte et leur dire : « Tu peux être tout ce que tu veux ».

Une vie en noir et blanc

Michel Tréhet expose à la Galerie Isabelle Laverny soixante photos noir et blanc de Barbie® mise en scène dans des lieux connus de tous et de lui en particulier. Fasciné et passionné par les années 50 et 60, qui sont pour lui celles de la mode et des stars de cinémas, l’artiste a fait de Barbie® sa muse. Pas n’importe laquelle car la poupée n’est qu’un prétexte lui permettant d’exprimer ses talents de photographe de mode et de partir sur l’imaginaire, son imaginaire, et de nous raconter des histoires en intégrant ce jouet iconique dans un décor et une atmosphère très « glamour ».

Barbie à la plage,  Barbie à Trouville -qu’il affectionne particulièrement-, Barbie au Palais Royal, Barbie et la Colonne Vendôme,  Barbie chez Gainsbourg, à Saint-Tropez, Barbie dans l’Orient Express, Barbie Cat-Woman, Barbie en New Look de Dior, Barbie qui devient Audrey Hepburn regardant la vitrine de Tiffany’s, Grace Kelly dans la robe qu’elle portait à Cannes lorsqu’elle a rencontré le Prince Rainier…

©Michel Trehet - Barbie

Quand Barbie devient femme

Un travail en noir et blanc avec des effets graphiques très travaillés, car Michel Tréhet remastérise ses photos, reconstitue des scènes au naturel, décompose puis recompose sa Barbie® pour lui donner l’aspect d’une véritable femme qui  devient une grande bringue élancée d’1m75 (au lieu de ses 29 cm « pour de vrai »). En interrogeant des « Barbiephiles » présentes à l’accrochage, elles ont toutes dit que Barbie® évoquait des moments joyeux, qu’elle avait su évoluer de la « femme de loisirs » à une femme responsable, qui travaille, qu’elle n’a plus rien de la femme objet qu’elle évoquait à ses débuts.

Très justement les photos de Michel Tréhet, tout en la mettant dans des situations « première période », évoquent cette femme en mouvement, au centre de l’action, dans l’agitation du monde prenant sa vie en mains avec élégance et raffinement. Dans ce tourbillon, Isabelle Laverny, la galériste, la perçoit même en couleurs…

Anne-Marie Chust

Galerie Isabelle Laverny –27, rue Guersant -75017- Paris- Du 16 mai au 15 juin 2019.
Le photographe Michel Tréhet s’investit pour les femmes vulnérables ou victimes de violence et soutient « La Maison des Femmes ». Sa photographie de Barbie « Audrey Hepburn » émue aux larmes sera prochainement vendue aux enchères au profit de l’association.

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.