J’emballe naturellement

0

Sans sacrifier à son confort, mais en modifiant seulement quelques habitudes domestiques, apprenons à restreindre voire à supprimer accessoires et produits plastiques qui polluent notre terre et nos océans au profit de solutions écologiques, pratiques toutes en étant esthétiques.

Une récente et accablante étude américaine publiée par le National Geographic tire une fois encore la sonnette d’alarme : 8 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans les océans chaque année ! À l’horizon de 2050 à ce train-là c’est 12 milliards de tonnes qui joncheront les centres d’enfouissement. Il est grand temps de changer nos comportements.

Une salle de bain verte

Commençons par notre jolie salle de bains pas toujours très green ! Entre conditionnement et polymères dans les produits, il va falloir faire le grand ménage à coup de bicarbonate de soude et de vinaigre blanc ! À partir de Janvier 2020, exit  les coton-tiges plastiques des rayons. Leur présence polluante dans le milieu aquatique a eu raison d’eux. Seuls survivront ceux en bois et coton bio ou leurs cousins asiatiques, les oriculis en bambou (plus jolis que cure-oreilles !) qui doivent être utilisés avec prudence mais sont utilisables à vie.

Fini tubes et flacons : déodorant, shampoing et même dentifrice se découvrent désormais sous forme solide, en boîte rechargeable ou en galets. Concernant les cosmétiques, munies de l’app Beat the Microbead traquons et détectons la moindre présence de micro-plastiques en scannant simplement le code-barres de l’article. Son listing Zero Plastic Inside est imparable pour choisir en toute quiétude la crème de la crème.

Une journée éco-friendly

Dans votre tote-bag personnalisé (à utiliser au minimum 150 fois pour avoir un impact positif au regard d’un critère, celui du changement climatique), trimballons (signification du verbe to tote) un sac à baguette en tissus upcyclé ou en lin bio, une élégante gourde en Inox ou une bouteille isotherme aux couleurs trendy.  Au diable l’alu et le film plastique, l’emballage 100% végétal et réutilisable couvre nos poke bowls et emmaillote notre moitié d’avocat avec un textile enduit de cire végétale ou naturelle qui sous la chaleur des mains s’adapte à la forme de l’aliment.

Pas de panique pour le pique-nique dominical. Ni vaisselle, ni poubelle… tout se mange : les couverts croquants au goût de biscotte, les assiettes en son de blé naturel, les verres composés d’eau, d’agar-agar, aux arômes naturels et couleurs dérivés de fruits et légumes où l’on pique des pailles de bambou biodégradables et mêmes les verrines réalisées selon une recette à base de pommes de terre et d’eau au goût 100% neutre. Un contenant comestible fabriqué à base d’algues brunes et de chlorure de sodium en forme de goutte est à l’étude prêt à être percé comme un jaune d’œuf pour libérer eau ou liquide… Alors l’emballage ne sera plus qu’une abstraction !

Devenons de bons petits soldats face à cette guerre déclarée au plastique.Tortues, dauphins, oiseaux s’en porteront mieux mais aussi nous-mêmes puisque la chaîne alimentaire s’en trouve impactée aujourd’hui. « En 2050, si rien ne change, la masse de plastiques dans l’océan sera supérieure à celle des poissons » peut-on lire dans un rapport de la Fondation Ellen MacArthur… Une perspective peu emballante.

Christine Fleurot

Oriculis :  Lamazuna                                        Produits de soins :  Pachamamai
Application : Beat The Microbead                    Listing Zero Plastic Inside
Tote Bag :     Bagart                                          Sac à baguette : Kufu  Alterobag
Gourdes-Bouteilles : Lilinappy  –   Qwetch       Emballage : Cosses (Cire végétale-France) –  Bees’s wrap (USA)
Couverts et assiettes : Koovee –  Biotrem         Verrines : Doeat

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.