Les grands-mères à la fête

0

Que vous en soyez une, que vous en ayez une, que vous n’en soyez pas une ni n’en ayez une, vous vous souviendrez sans doute de la vôtre, cette grand-mère qu’on fêtera dimanche 3 mars. L’équipe de rédaction partage avec vous des idées pour cette journée, commerciale certes, mais qui rappelle de doux moments.

©Fayard-Idiss-Robert Badinter Idiss de Robert Badinter (Fayard, 236 pages, €20)
par Christine Fleurot

« Les grands-mères sont des fontaines d’amour ». À travers ce livre pudique et sensible, Robert Badinter rend hommage à sa grand-mère maternelle juive d’origine russe. Un portrait d’une femme courageuse, qui vécut en Bessarabie (Moldavie actuelle) avant de fuir son pays natal en 1914 pour Paris où elle mourut en 1942 sous l’occupation nazie. Un destin singulier d’une famille traversant l’Histoire du XXème siècle entre exil, guerre et antisémitisme. Une très belle lettre d’amour d’un petit-fils. Une idée de cadeau pour la fête des (grands) mères ?

Sunday Love
solution de partage de photos et de vidéos sur la télévision
©Sunday Love

Grand-mère connectée, sans être pour autant forcement geek, j’ai découvert une invention magique qui me permettrait de partager, en temps réel, sur ma télévision, la vie des mes (petits)enfants du bout du monde ou du coin de la rue. Finis les clics sur les liens, l’ouverture des transferts de fichiers photos, etc. Sunday Love est une application « tech for good », facile d’utilisation, qui favorise le lien immédiat avec nos ainés parfois isolés en leur envoyant directement sur leur télévision des photos et des vidéos prises dans l’instant.

Brigitte Leca

Grand Mercredi
un site dédié aux grands-mères du XXIe siècle
©Grand Mercredi

On y trouve toutes sortes d’idées à partager : des livres, films, DVD, des activités, spectacles, restaurants, recettes, mais aussi des anecdotes, des interviews de grands-mères et des fiches pratiques. Une Newsletter publiée chaque mardi donne des nouvelles de Granny, super rédactrice en chef, qui partage ses bons plans et qui apporte des réponses aux  interrogations majeures de grands-parents face à  leur nouveau statut, une page Facebook, un compte Instagram, une chaîne YouTube, une radio, une e-shop proposant une sélection qualitative de jeux, livres, films, vêtements, objets et goodies : comment devenir une grand-mère du XXIe siècle !

Marie-Hélène Cossé

Neveo ou Famileo
de vrais journaux familiaux
©famileo

Avoir le plaisir de feuilleter encore et encore un journal familial en temps réel, voilà ce que vous pouvez offrir à vos proches qui ne fréquentent pas les réseaux sociaux. Le principe est simple : vous transférez vos photos et vos messages sur un réseau familial privé et sécurisé, ils sont mis sous la forme d’une gazette papier qui est envoyée aux destinataires choisis. Le plaisir de connecter les parents et grands-parents même aux quatre coins du monde. Parce que rien ne vaut une trace papier…
http://www.famileo.com
http://www.neveo.io

par Agnès Brunel-Averseng

La Maison des Babayagas
l’anti maison de retraite à Montreuil
©La maison des babayagas

Les résidentes de cet habitat participatif, fondé par Thérèse Clerc, figure du féminisme maintenant décédée, veulent vieillir indépendantes et autonomes. À Montreuil, c’est le surnom qu’ont adopté 21 dames qui habitent une résidence autogérée, réservée aux femmes de plus de 60 ans : la Maison des Babayagas (dans les contes russes, les Babayagas sont des personnages mi-sorcières, mi-ogresses) ou l’anti-maison de retraite de Montreuil.

Après un long combat, la résidence trouve des financements publics et fait partie du parc HLM. Cette expérience, qui reste à évaluer, a-t-elle de l’avenir ? Les locataires sont, après tout, des femmes comme les autres et le groupe a eu des hauts et des bas, le jardin aurait tout changé, dit l’une des locataires, depuis qu’il est ouvert et partagé, il est devenu le point de rencontre de la maison. Qu’il s’agisse de planter, de boire un verre au soleil ou même d’organiser un barbecue aux beaux jours, c’est lui qui a permis de créer la cohésion au sein du groupe.

Anne-Marie Chust

Un film amusant sur le sujet : Et si on vivait tous ensemble ? de Stéphane Robelin (2012) avec Jane Fonda, Géraldine Chaplin, Guy Bedos, Claude Rich, Pierre Richard
Annie, Jean, Claude, Albert et Jeanne, liés par une solide amitié depuis plus de 40 ans, décident de vivre tous ensemble. Le projet paraît fou, mais, même si la promiscuité dérange et réveille de vieux souvenirs, une formidable aventure commence : celle de la communauté… à 75 ans.

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.