La gymnastique taoïste

0

Ce sont des enchaînements de mouvements continus qui permettent, tourné vers les points cardinaux, d’exprimer vitalité, relaxation, intuition, plaisir et de développer l’harmonie du corps et de l’esprit.

La conscience des saisons

Prendre conscience de son corps, c’est déjà le commencement du développement personnel. Et comme le corps est relié aux organes, aux éléments et aux saisons, le travail prend en compte notre environnement. L’hiver, c’est ce qui va vers le bas, l’eau, le noir, la profondeur, les os et les reins. Le printemps, c’est l’écoute, le bois, la vue, le foie, la vésicule biliaire, les ligaments, le tigre. L’été, c’est ce qui va vers le haut, le feu, le cœur, l’intestin grêle, le toucher et la cinquième saison (les 15 jours entre chaque saison), c’est l’estomac, le jaune, la digestion et le goût des autres. L’automne, on fait le bilan de l’été et on se prépare pour l’hiver, avec l’ours, le métal, les poumons, le blanc, l’odorat, les champignons, les récoltes. Il suffit de lâcher prise et de mettre tous ses sens en éveil.

La parole du corps

« Mon grand-père était chinois et, en Asie, les gens parlent avec leur corps alors qu’ici, on fait du sport pour ne plus penser. Je demande aux élèves de décrire à voix haute leurs pensées et leurs émotions, tout en continuant à exécuter les mouvements et garder leur fluidité. Le professeur voit les corps se transformer, les pensées s’alléger, les priorités se modifier et c’est pour moi un véritable cadeau. L’ancrage dans le sol est aussi très important, je leur dis que je veux voir un trou dans la moquette ! Ils se disent transformés et montent les escaliers sans effort »  dit Tchina, professeur de gym tao. Il leur faut, tel le fil à plomb, installer une ligne qui va des omoplates jusqu’au périnée et se libérer de leur passé pour être dans leur propre vie.

« En Occident, on parle avec sa tête et le corps ne bouge pas » Tchina

L’homme est animal

« Quand je rencontre une personne, je sens l’animal qui est en elle. Si elle est singe, je ne lui demande pas de rester tranquille, de méditer, mais je l’emmène courir, danser ou chanter. Si elle est tigre ou léopard, toujours dans le feu de l’action, pas de repos non plus. Même si nous travaillons au sol, nous adoptons comme le Kung-fu des postures d’animaux. Une énorme araignée venue de nulle part est, lors du dernier cours, venue s’installer au milieu de nous. C’était incroyable mais nous l’avons accueillie, même si elle en dégoûtait certaines. Ce n’est pas un hasard ! Je travaille beaucoup avec les 13 mères originelles indiennes et en ce moment c’est l’époque de la Tisseuse. »
©Tchina - Mid&Plus

Réalité ou monde invisible, corps ou esprit, la gym tao agit sur vous et sur vos relations aux autres, pour mieux vivre le quotidien !

Vicky Sommet

L’arbre aux oiseaux60 rue Saint Sabin, 75011 Paris, atelier les vendredis de 12h à 13h, chou333@wanadoo.fr ou 06 71 52 24 84.

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.