Bien soigner ses gencives (2)

0

Une étude épidémiologique concernant les maladies parodontales en France est sortie en 2007 disant que 50% des adultes entre 35 et 65 ans ont une parodontite… De quoi s’agit-il, comment la soigner et soulager ses gencives ?

L’origine de la maladie

À l’origine d’une parodontite se trouve bien souvent une gingivite non soignée. Si cette dernière peut rester à l’état de gingivite pendant des années, elle peut aussi se transformer en parodontite avec certains facteurs : diabète, tabagisme, déficit du système de défense de l’organisme transitoire ou définitif, traitement avec des corticoïdes sur le long terme ou enfin des facteurs héréditaires. Il existe aujourd’hui un test de susceptibilité génétique qui peut être réalisé chez votre dentiste afin de déterminer votre facteur de risque de maladie parodontale.

« Un enfant, une dent »

« Il arrive fréquemment qu’on développe de la gingivite quand on est enceinte et il est prouvé aujourd’hui que présenter une parodontite quand on est enceinte peut conduire à une grossesse prématurée ou un enfant hypotrophe. Mais on peut prévenir ces problèmes en faisant un bilan bucco-dentaire avant la grossesse. » Dr JMD¹

Quels en sont les signes

Le signe commun avec la gingivite pour le patient est le saignement des gencives (attention les fumeurs ne saignent pas), car la perte de l’os qui caractérise la maladie, elle, ne se voit pas. Des gencives gorgées de sang sont des gencives dont le compartiment vasculaire est ouvert et pleines de bactéries. Si les dents se déplacent toute la vie (elles migrent notamment vers le plan médian), des dents mobiles qui se déplacent ou celles de devant qui s’écartent ou descendent, ainsi que la mauvaise haleine et les bourrages alimentaires sont autant de signes qui donnent l’alerte et montrent qu’il faut consulter un parodontiste.

©Bien soigner ses gencives - Mid&Plus

Comment la soigner

Le praticien fait d’abord faire un bilan radiologique rétro-alvéolaire, dent par dent. Le traitement est ensuite le suivant: (1) motiver le patient pour qu’il se brosse bien les dents et lui montrer comment et avec quels instruments, la brossette étant indispensable en fin de brossage (lire notre article Bien soigner ses gencives 1) ; (2) procéder à un détartrage sous la gencive qu’on appelle surfaçage radiculaire.

©Bien soigner ses gencives - Mid&PlusNormalement au bout de trois semaines il n’y a plus de saignement ni de mauvaise haleine. Pour certains patients on s’arrête donc là, mais pour d’autres, où le tartre est profond, sous la gencive, et la réponse n’est pas suffisante, il conviendra de procéder à une anesthésie locale pour décoller la gencive et aller chercher le tartre qui s’y est niché.

On ne guérit pas d’une parodontite, mais on la stabilise. Devenir et rester un brosseur de compétition, faire un détartrage régulier de ses dents, arrêter de fumer si on est fumeur, sont autant de gestes à adopter pour éviter que la maladie ne se ravive.

Marie-Hélène Cossé

¹Docteur Jean-Marc Dersot, parodontiste-implantologiste à Paris, ancien président de la Société Française de Parodontologie et d’Implantologie Orale.
²20% des plus de 65 ans sont complètement édentés…

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.