Prolonger la jeunesse, enchancer sa vie ?

0

Être jeune est synonyme d’instinct de vie, de pétillement, d’humour vibrant. Et si le fait de mettre de la chance dans sa vie, « l’enchancer » en quelque sorte, nous permettait d’aller mieux et de rester jeune plus longtemps ?

La fatalité n’existe pas. Tout le monde a de la chance !

Mais tout le monde ne le sait pas… Si nous sommes faits à 50% des automatismes liés à notre tempérament et imprégnés de notre environnement et des héritages familiaux, 50% dépend de nous, du développement de nos aptitudes et de notre faculté à nous adapter aux circonstances La chance joue à cache-cache, vient quand elle veut, masquée sous de multiples identités… C’est à nous de la provoquer et de la repérer.

« Légère comme une plume, facétieuse comme un lutin, amoureuse de la vie,
elle se sauve pour éviter d’être emberlificotée dans notre piège à sérieux. »
Christine Sarah Carstensen

Alors la chance qu’attends-tu de nous, que faire pour t’attirer ?

Tout d’abord éviter certaines postures négatives qui nous enferment dans le « pas de chance », abandonner le mode plainte limitant ou le « c’était mieux avant ». Oublions le « oui mais ». Remplaçons-le à chaque fois qu’on peut par « et si ? », « pourquoi ne pas ? », « ne serait-ce pas génial ? », « comment faire pour ? ». La chance attend notre regard d’émerveillement. Voyons l’extraordinaire dans l’ordinaire.

« Toutes ces questions savoureuses qui ont le goût d’un bonbon à la fraise croqué en cachette
des renfrognés du plaisir, la chance en raffole ! […] Elle attend de nous un grain de folie. […]
Elle vibre et se met en route dès que notre regard brille de mille étoiles d’étonnement. » 
Christine Sarah Carstensen

Alors, pourquoi ne pas mettre en place un plan d’action pour attirer la chance ?

Christine Sarah Carstensen, dans un livre¹ plein de conseils judicieux agrémentés de contes, tests et ateliers à pratiquer soi-même, nous donne les clés pour adopter une discipline de vie faite de rituels qui sont autant de points de repères pour voir les choses du bon côté !

◊ Se trouver un jingle chance (pour moi l’air de Pretty Woman…) : le mettre sur son téléphone, l’écouter au réveil le matin, trois fois par jour ou en cas de pépin.
Tenir un carnet des merveilles : y noter les petits morceaux de chance récoltés ça et là, le relire, l’avoir à portée de main dans son sac, sur sa table de nuit.
Avoir des lectures positives (lire Mid&Plus…), ne plus fréquenter les gens pessimistes, etc.

Alors, provoquons la chance pour rester jeune ! Balayons nos croyances limitantes, changeons notre regard, retrouvons l’émerveillement, développons notre intuition, libérons notre créativité liée à l’humour, sans oublier bien sûr de vivre dans le présent et s’ouvrir sur le futur Il suffit d’un peu d’optimisme, de confiance en soi et de quelques exercices…

Marie-Hélène Cossé

©Christine Carstensen - Mid&Plus¹Avoir de la chance, ça s’apprend ! (Albin Michel, avril 2017-244p-16€50). Art-thérapeute, coach et formatrice à Paris, spécialisée dans la créativité, le bien-être et le développement personnel par les mythes et les contes, Christine Sarah Carstensen, auteure de nombreux ouvrages, organise des balades en synchronicité dans Paris. Voir son site La malle au trésor.

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.