Prix de la Closerie des Lilas : 100% féminin

0

La Closerie des Lilas, ancien relais de poste, puis ancienne guinguette de Montparnasse, devenue brasserie mythique parisienne et lieu intimement lié à l’histoire de la littérature, a vu sa terrasse et ses salons soudainement se féminiser ce mardi 12 avril : un jury exclusivement féminin remettait le Prix de La Closerie des Lilas 2016 à Julia Kerninon, auteure du Dernier amour d’Attila Kiss.

Enième prix direz-vous et déjà loin du calendrier habituel des parutions et des récompenses… Détrompez-vous, cette distinction et son mode de fonctionnement redonne un petit coup de peps au milieu littéraire et pourquoi pas dans nos choix printaniers en librairie.

Sa vocation ? Couronner une romancière de langue française dont l’ouvrage paraît à la rentrée de janvier et promouvoir la littérature féminine de qualité.

Son mode de fonctionnement atypique. Ce prix qui existe depuis 2007 se différencie des autres grandes récompenses littéraires tout d’abord par son mode de délibération. Le jury permanent est composé de DR Prix de la Closerie des Lilasjournalistes et de romancières : Emmanuelle de Boysson (Version Femina, romancière), Adélaïde de Clermont-Tonnerre (Point de Vue, romancière), Carole Chrétiennot (cofondatrice du Prix de Flore), Stéphanie Janicot (Muze, romancière), Jessica Nelson (Editions des Saints-Pères, romancière), Tatiana de Rosnay (romancière) et est chaque année rejoint par un jury invité, très panaché

Cette saison, on pouvait y croiser des femmes issues d’univers très différents comme Lydia Bacrie, Emmanuelle Bercot, Rachida Brakni, Anne-Claire Coudray, Clara Gaymard, Brigitte Kernel, Anne Lauvergeon, Salomé Lelouch, Caroline de Maigret, Anne Nivat, Natacha Polony ou Josyane Savigneau. Un renouvellement et une diversité garants de pluralisme et d’un esprit de totale indépendance.

© Philippe Matsas / OPALE JULIA KERNINON – Prix de la Closerie des Lilas 2016
Née en 1987 dans la région nantaise, Julia Kerninon est thésarde en littérature américaine. Son premier roman, Buvard, a reçu de nombreux prix, dont le prix Françoise Sagan 2014. Succès aussi assuré pour ce deuxième roman ! La jeune écrivain est déjà primée par le Prix de la Page 112 qui récompense l’œuvre « dont la tension stylistique et romanesque sera remarquable de la première à la dernière page » et est en compétition pour le Prix du Livre France Bleu des Librairies et du Prix Orange du Livre. Photo Julia Kerninon © Philippe Matsas

9782812609909LE DERNIER AMOUR D’ATTILA KISS
« À Budapest, Attila Kiss, 51 ans, travailleur de nuit hongrois, rencontre Théodora Babbenberg, 25 ans, riche héritière viennoise. En racontant la naissance d’un couple, Julia Kerninon déploie les mouvements de l’amour dans ses balbutiements. Car l’amour est aussi un art de la guerre. » Éditions du Rouergue-La Brune, 128 p., €13,80

Les livres sélectionnés. Pour vous donner une vision du spectre large du regard du jury et vous suggérer des idées de lecture, voici les autres titres retenus dans la sélection du jury :

– Les vieux ne pleurent jamais de Céline Curiol (Actes Sud)
– Le monde sensible
de Nathalie Gendrot ( L’Olivier)
– 
Autopsie d’un père de Pascale Kramer (Flammarion)
– Illettré
 de Cécile Ladjali (Actes Sud)
– Wanderer
de Sarah Léon (Héloïse d’Ormesson)
– Les indociles 
de Murielle Magellan (Julliard)

– Blonde à forte poitrine de Camille de Peretti (Kero)
– Une allure folle d’Isabelle Spaak (Équateurs)
– La Straniera de Stéphanie Vermot-Outhenin (La grande Ourse)

À cette même occasion, le jury a attribué aussi Le prix de l’Académie Lilas de la Closerie 2016  à Juliette Gréco pour l’ensemble de sa carrière. Cette distinction récompensant une femme ayant une œuvre ou des activités liées à l’écrit. L’esprit germanopratin flotte encore… jusqu’au boulevard du Montparnasse.

Christine Fleurot

Prix de La Closerie des Lilas

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.