Femmes expat’

0

L’expatriation inévitablement change les gens et leur donne une autre vision, ils éprouvent le besoin de se rapprocher de personnes qui ont vécu les mêmes changements et qui se posent les mêmes questions, ainsi parle Anne Trousseau, expatriée dans l’âme, nommée en 2014 présidente de la FIAFE, à qui il ne faut manquer ni d’énergie ni de disponibilité pour être à la tête d’une fédération qui chapeaute 220 accueils français et francophones à travers le monde, soit 100.000 membres et 10.000 bénévoles dans 86 pays !©FIAFE Mid&Plus

La FIAFE. Il s’agit de la Fédération Internationale des Accueils Français et Francophones à l’Étranger, association apolitique fondée sur le bénévolat qui vient de fêter ses 30 ans. Une sorte d’AVF (Accueil des Villes Françaises) pour expat’ qui aide les français à mieux s’intégrer dans les pays où ils partent s’installer et mieux vivre leur mobilité internationale. Elle porte un intérêt particulier aux femmes vivant à l’étranger et contribue à une meilleure connaissance de la vie internationale.

L’évolution. Si à la création en 1984, les accueils s’adressaient essentiellement aux femmes qui en assuraient la gestion, ils se tournent maintenant également vers les hommes, car les conjoints d’expatriés ne sont plus seulement des femmes. Certains bureaux souhaitent la parité. Si les accueils rassemblaient auparavant les français implantés à l’étranger, ils s’ouvrent maintenant à tous les francophones. L’ambition de la FIAFE aujourd’hui est d’obtenir la reconnaissance d’association d’utilité publique afin d’améliorer la visibilité des accueils auprès des consulats, partenaires d’expatriation, et de devenir un vecteur de communication.

Que proposent les bénévoles expatrié(e)s dans chaque accueil ? De faciliter l’adaptation de l’expatrié et de sa famille à l’étranger en fournissant toutes les informations et codes spécifiques du pays dans lequel on s’installe et en proposant de nombreuses activités par groupes d’âges qui permettent de mieux connaître la ville dans laquelle on s’installe, mais aussi de rencontrer des amis et de partager ses talents et ses centres d’intérêts, notamment pour le conjoint expatrié. Les accueils peuvent aussi aider ce dernier ou cette dernière à trouver un emploi dans la ville dans laquelle il ou elle a suivi son conjoint. Il s’agit enfin d’un véritable atout pour les entreprises dans la réussite de l’implantation de leurs collaborateurs, car la FIAFE regroupe des communautés actives aux compétences reconnues au travers des ambassades et consulats par les autorités françaises.

Devenir bénévole pour la FIAFE. S’engager bénévolement dans l’activité d’un accueil est une opportunité de ©FIAFE - Mid&Plusrencontrer d’autres expatriés, de créer des liens sur place et de s’investir concrètement en stimulant ses capacités d’adaptation et sa créativité. C’est aussi une expérience formatrice, où les compétences mobilisées sont souvent similaires à un travail rémunéré, même si le contexte est différent, et qui peut contribuer à développer son employabilité professionnelle. Il est par exemple proposé à chaque bénévole qui s’investit durablement un Passeport, document reconnu par d’importants organismes institutionnels, qui peut être utile à titre personnel aussi bien que professionnel.  

Le retour d’expatriation en France. Il n’est jamais facile et les bénévoles FIAFE, toutes anciennes expat’, le savent ! Il est donc proposé à Paris informations et renseignements utiles au retour, mais aussi des rencontres et des sorties en semaine ou les week-ends pour se réacclimater.

Un départ en expatriation constitue toujours une rupture par rapport à son environnement personnel et parfois une parenthèse dans le parcours professionnel de celui ou celle qui accompagne son conjoint. Les accueils FIAFE représentent donc une mine d’or et de renseignements pour chaque femme expat’ ou conjoint d’expat’. Et pour celles qui sont tentées par le bénévolat à l’étranger, c’est une belle mission de promotion de la langue et de la culture française à effectuer dans une ambiance amicale au sein d’une association chaleureuse où tout le monde a le sourire !

Marie-Hélène Cossé

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.