Copenhague : tellement plus que la petite sirène

0

Quelle intense découverte que Copenhague que je pensais être austère car nordique et luthérienne ! Créative et originale, la ville a trouvé la parfaite harmonie entre le style royal d’Amalienborg et les lignes contemporaines de l’Opéra de Henning Larsen. Des lignes simples pour les bâtiments, des belles courbes et une conception pratique, telle semble être la devise du design danois qui se décline aux quatre coins de la ville avec audace et élégance.

Une ville où il fait bon déambuler

Copenhague, cet ancien port de pêcheurs de harengs, est considérée comme étant la plus accueillante capitale d’Europe du Nord (en tout cas, le Danemark en est le pays le plus méridional). Elle est chaleureuse, remplie de cafés, de magasins et des meilleurs restaurants de Scandinavie. Découvrez les rues charmantes de la vieille ville, les canaux, les lacs (Copenhague était une (des) île(s)), les palais royaux et également une architecture unique. La ville est le mélange parfait d’un passé historique et de modernité. Même les fameuses maisons jaunes des marins, dans le quartier de Nyboder, sortes de logements « ouvriers » pour les marins du XVIIème siècle, en font un quartier harmonieux et poétique à la fois. N’hésitez pas à vous balader à pied (c’est plat) ou à vélo, il existe même des « carioles » utilisées par des parents aimants qui transportent leurs enfants à coup de pédales bien sentis. Faites attention aux pistes cyclables, elles font partie intégrante des trottoirs et les cyclistes déboulent à une allure hallucinante…

©Copenhague - Mid&Plus

Une ville gastronomique

On y mange bien (cuisine inventive (mais danoise)) ! Essayez le restaurant Cofoco ou allez sur l’eau dîner sur un bateau restaurant, Spiseloppen. Toutes les cafétérias des musées sont intéressantes également. Et n’hésitez pas à réserver au Noma, considéré comme le meilleur restaurant au monde, mais il faut juste s’y prendre deux ans à l’avance… Dégustez une Carlsberg, fondée par  Jacob Christian Jacobsen, une véritable affaire de famille et d’héritage (compliqué) danois. La famille Carlsberg et son « industrie » sont des piliers fondateurs de la société commerciale et industrielle danoise et, comme dans tous les pays protestants, de grands mécènes (Une merveilleuse Fondation : la Glypotek mais également la statue de la petite sirène qui n’est peut-être pas ce qu’ils ont fait de mieux…).Vous pouvez aussi faire un tour au marché Torvehallerne où vous pouvez manger et acheter des spécialités culinaires danoises.

Le musée du design – Un intérieur énigmatique de Vilhelm Hammershøi

Une ville qui regorge de musées de qualité

Commencez par le Musée des Beaux-Arts qui présente une riche collection de peintures danoises et d’autres cultures européennes, surtout flamande (Breughel, Rembrandt, Rubens, Memling) ainsi que des toiles de Matisse. La Ny Carlsberg Glypotek, véritable joyau de l’architecture danoise, musée de collections rassemblées par le fils du fondateur de ladite brasserie Carlsberg. Filez ensuite au musée d’Art Moderne Arken. Découvrez un peintre, Hammershøi et trésor national danois ! Le Vermeer nordique et ses tableaux d’intérieur énigmatiques représentent des pièces souvent vides, parfois habitées par des personnages féminins perdus dans une profonde réflexion, ses paysages, ses portraits, qui, tous, baignent dans une atmosphère étrange, irréelle, dénuée de toute action ou d’anecdote. Et n’oubliez pas le Musée du Design, véritable paradis pour les amateurs. Notre ami Arne Jacobsen (le designer) y est bien entendu à l’honneur, mais pas seulement. Vous pouvez également visiter sa suite au Radison Blu Royal¹, hôtel dont il a été le concepteur avant-gardiste.

Racontez-vous un conte d’Andersen (même s’ils finissent toujours plutôt mal) et allez quand même voir La petite sirène, symbole de cette ville où règne la douceur de vivre. Même les cimetières se révèlent des endroits où on aimerait passer plus de temps… Mais nous avons toute la vie !

La semaine prochaine : Danemark, le festin d’Anne-Marie

Anne-Marie Chust

¹Il suffit juste de demander à la réception, même si on n’y est pas client, la suite  laissée intacte n’est plus jamais occupée et le personnel a le sens de l’accueil et la fierté de son patrimoine… D’ailleurs le Radisson Blu peut être une possibilité d’hôtel. Vous pouvez également tenter le Confort Hotel Vesterbro (mais réservez une chambre double, les singles sont très petites et n’ont pas de placards). Les deux hôtels sont très bien situés tout près de la gare centrale.

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.