Le dandy-samouraï des années folles

0

Pour honorer les cinquante ans de la mort de Foujita, une exposition au Musée Maillol retrace le parcours original de ce peintre à Montmartre, « le plus japonais des parisiens et le plus parisien des japonais » comme il se décrivait lui-même.

Tsuguharu  Fujita (Foujita)¹ nait en 1886 et réunit dans son prénom et son nom les valeurs précieuses du Japon : la paix dans un pays de tradition guerrière et la grâce de l’une des fleurs les plus harmonieuses du jardin. Issu d’une famille noble, Foujita sera attiré très tôt par l’art occidental et la France en particulier. L’exposition retrace l’histoire d’un homme pris entre deux cultures dans le contexte parisien des années folles. L’artiste peint souvent sur un fond blanc absorbant, à base de nacre, évoquant le papier Japon, la soie brute ou l’ivoire et sur sa toile sont représentés les tracés les plus fins, ceux de l’ancienne peinture japonaise. Ses thèmes récurrents : femmes, chats, natures mortes, enfants, portraits et autoportraits. Foujita traverse les grands courants modernistes, l’École de Paris notamment, avec ses amis Modigliani, Soutine…

Il quittera Paris, qui n’est plus une fête, à la fin des années 20, y reviendra, en repartira et s’y réinstallera définitivement bien plus tard, dans la petite ville de Villiers-le-Bâcle dans l’Essonne où son atelier existe toujours et se visite. Il se convertira au catholicisme, se consacrera à l’art religieux (Chapelle Foujita à Reims) et se fera prénommer Léonard, comme une renaissance…

Découvrez ce dandy-samouraï, incroyablement moderne, malicieux, danseur, couturier et même précurseur des mangas !

Anne-Marie Chust

¹Héritier de la paix et enclos de glycines cultivées en japonais.
Foujita
. Peindre dans les années folles au Musée Maillol jusqu’au 15 juillet 2018

OÙ DÉJEUNER AVANT OU APRĒS L’EXPO

Le Café Terrasse Maillol, 61 rue de Grenelle : niché dans la cour pavée de cet ancien hôtel particulier datant du 18e siècle, un cadre paisible où déguster d’avril à octobre des quiches du jour, salades fraîches, sandwichs de saison et de délicieuses pâtisseries maison.
The Cod House, 1 rue de Condé, propose des tapas et des cocktails japonais dans un bel espace aéré et lumineux à découvrir. 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.