Kara Molinari, designer du bonheur

0

Le décor dans lequel nous vivons ou travaillons influence la perception que nous avons de notre vie et notre relation aux autres. Il augmente ou réduit notre potentiel de bien-être, d’harmonie intérieure, de vitalité. Ainsi parle Kara Molinari, designer du bonheur (wellbeing design), qui propose une approche novatrice de l’architecture d’intérieure et de la décoration.

Partir et faire autre chose. Après des études de journalisme et d’histoire de l’art, Kara commence sa vie professionnelle comme journaliste avant de partir sur un coup de tête en Australie travailler au Consulat général de France en tant que chargée de communication. Elle rentre en France au bout d’un an et poursuit sa carrière dans cette voie en agence, puis chez Yves Saint Laurent. Mais elle ne se voit pas du tout employée de bureau toute sa vie ! « Je ne voulais pas d’horaires idiots avec des temps de présence minimum qui ne veulent rien dire, je me sentais prisonnière… ». Kara quitte tout et part faire le tour du monde pendant un an avant de revenir à ses amours d’enfance, la déco et le stylisme, et monter en 2006 une agence de décoration intérieure.

« Il ne faut pas se contenter de son milieu naturel, mais sortir de sa zone de confort. Quand je commence à trop ressembler à mon environnement, il est temps de partir et de faire autre chose. »

©Kara Molinari - Mid&Plus

Pas de déco frime. L’agence propose à ses clients de refaire la décoration de leur appartement ou de réfléchir à celle qui existe aussi bien que de l’aide pour acheter ou louer un intérieur qui leur va bien. Sa marque de fabrique ? « Construire un intérieur différent du reflet apparent de la personnalité de celui qui l’habite. Ne pas conforter la personne dans son ego, mais l’attirer vers son essence, l’aider à accoucher d’elle-même. » Elle ne veut pas de déco frime (des livres d’art jamais ouverts dans un salon par exemple…) ou de photos dévalorisantes (elle suggère d’avoir toujours chez soi une photo de couple heureux ou bien des phrases positives qui vous inspirent peintes sur les murs).

« Je suis une adepte du tri. Un intérieur encombré favorise l’agitation du mental. Il  faut désencombrer pour se sentir mieux. Chaque objet a un écho, plus il y a d’objets plus nos pensées s’enflamment et nous empêchent de nous ressourcer. On doit pouvoir se régénérer dans un endroit inspirant pour être davantage soi-même. » 

Un intérieur positif, rassurant, inspirant.  Kara se pose très vite des questions sur l’orientation des meubles, le pouvoir des couleurs, la place des objets (notamment des miroirs), les endroits qui n’ont pas de bonnes ondes. Elle suit une formation coaching PNL, puis Feng Shui. Mais ce dernier ayant des limites, elle évolue et s’appuie alors sur Yung et les archétypes, mais aussi la numérologie et l’Ayurveda, et propose aujourd’hui un design holisitique, du grec holos tout¹ : un intérieur doit avant tout être positif, rassurant et inspirant !

mRendre leur place aux femmes dans leur intérieur.  Les femmes doivent assumer encore tellement de choses de nos jours qu’elles y arriveront mieux avec un intérieur qui les aide et soit leur allié nous dit Kara qui ajoute que les femmes ne pensent pas suffisamment à elles et bien souvent n’ont pas d’espace dédié. La designer aime travailler pour elles et leur suggérer de façon subtile un espace dédié (« oui, c’est aussi chez moi ! »).

« Bien souvent, cela insuffle un nouvel élan dans la famille et parfois même les relations avec le mari et les enfants s’améliorent par la suite dans le nouvel intérieur… »


La vision holistique du bien-être de Kara s’est construite au gré de ses formations et de ses recherches. Elle entremêle psychologie, développement personnel, spiritualité, Feng shui, Ayurveda, neurosciences afin de mieux comprendre et accompagner ses clientes, dépassant largement le cadre de la décoration. « Les femmes me passionnent et me touchent. Elles se sentent parfois coincées dans une situation sans savoir comment passer à l’étape suivante… C’est là que j’interviens afin de préparer le terrain pour comprendre et accueillir le nouveau. » Deux fois par an, Kara emmène un groupe en Inde pour faire une cure ayurvédique et se ressourcer en profondeur. « Je me mets au service du féminin chez les femmes et chez les hommes qui veulent bien le découvrir, car je crois que ce sont les valeurs féminines qui sauveront l’humanité..

 

Marie-Hélène Cossé

Kara Molinari, Studio d’architecture d’intérieur
¹En ce sens qu’il tient compte de tous les paramètres et traite les problématiques dans leur totalité. Certaines personnes offrent une simple consultation sur leur intérieur à un membre de leur famille. Le prix se fixe en fonction du nombre de pièces à analyser.

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.