Trois expos de printemps

0

Trois Mid&Plus conquises par trois expos à l’affiche en ce printemps 2019 vous livrent leurs émotions artistiques…

Collection Courtauld – Le parti des impressionnistes
par Vicky Sommet
©Pierre-Auguste Renoir : Le Printemps Collection Courtauld

C’est à un avant-goût du printemps auquel nous invite la Fondation Vuitton avec l’exposition des peintures réunies pas Samuel Courtauld, un industriel anglais du 19ème siècle qui a acheté, échangé, exposé, des œuvres d’artistes inconnus en Grande-Bretagne, les peintres impressionnistes français. Désireux de partager sa passion avec le grand public, il installe ses trésors à la Courtauld Gallery à Londres et y ajoutera un centre de recherche et une école spécialisée en histoire de l’art. Ce bâtiment étant en travaux jusqu’en 2020, sa collection voyage avec un premier arrêt à Paris.

J’aurais volontiers intitulé l’exposition « Le parti pris des Impressionnistes », car il a fallu à Samuel Courtauld un goût sûr et une vision avant-gardiste pour deviner que des artistes comme Manet, Seurat, Cézanne, Van Gogh, Renoir ou Gauguin allaient devenir célèbres, même si certains ne purent exposer au Salon officiel de l’Académie des Beaux-Arts et se retrouvèrent en excellente compagnie au Salon des refusés. Témoins de leur époque, les avancées techniques comme le chemin de fer (Gustave Caillebotte La gare St Lazare) pour se déplacer du Nord (Eugène Boudin La plage à Trouville) au Sud (Paul Cézanne La montagne Sainte-Victoire), ils rompaient avec la peinture académique pour faire exploser les couleurs de la nature sur leurs toiles sans rendre compte de la réalité.

Rentrer dans le cerveau des peintres, une jolie manière de visiter cette exposition pour au final voir comme eux les montagnes bleues, les lacs jaunes et les arbres orange.

Fondation Vuitton, 8 avenue du Mahatma Ghandi, Paris 16e, ouvert du lundi au samedi de 11h à 20h00 et nocturne le vendredi. Jusqu’au 17 juin 2019. Photo : Pierre-Auguste Renoir, Le printemps Chatou, vers 1873.

♦Vasarely – Le partage des formes
par Anne-Marie Chust
©Zèbres 1932-1942 Centre Pompidou

Première exposition de l’artiste depuis 1963 ! Père de l’art optique et cinétique, né en Hongrie, il s’installe à Paris en 1930, graphiste, plasticien, il travaille dans la publicité puis se consacre pleinement à l’art, en gardant à l’esprit ces avant-gardes historiques, Bauhaus notamment, qui ont empreint sa formation. L’exposition qui lui est consacrée est intitulée : « Le partage des formes », On ne pouvait trouver meilleur titre, car Vasarely, utopiste et visionnaire, était pour le partage de l’art utile et de la forme efficace, un « folklore planétaire » disait-il. Il envahit tous les domaines : vaisselle, architecture, télévision (il collabore avec Jean-Christophe Averty), il invente les logos de RTL (siège historique), de Renault, la couverture du 1er album de David Bowie  (Space Oddity)… Il joue sur l’illusion, créé des images colorées et géométriques : son Op-art est le pendant abstrait du Pop-art. On l’accuse de ne pas faire de l’art, mais de la science, et d’exalter la société de consommation, mais il remporte l’adhésion du public, car sa conception de l’abstraction comme langage universel encourage à voir et à mettre en œuvre selon sa sensibilité propre.

« À une civilisation mondiale doit correspondre un langage plastique mondial, simple, beau et acceptable par tous. Mieux : utilisable par tous. » Victor Vasarely

Symbole des 30 glorieuses, son œuvre a ensuite été méprisée. Il était temps qu’il soit réhabilité et qu’il nous rende de nouveau intelligents. En ce 21 mars, jour du printemps, payez-vous une dose de couleur, avec une touche de noir et blanc, un moment pop ! Et clignez des yeux pour voir la 3D !

Centre Pompidou, place Georges Pompidou, Paris 4e, tous les jours de 11h à 21h sauf le mardi et le 1er mai, le jeudi nocturne jusqu’à 23h, jusqu’au 6 mai 2019. ©Photo Les Zèbres, Centre Pompidou.

♦ et aussi à Aix-en-Provence
par Marie-Blanche Camps
©Fondation Vasarely Aix en ProvenceFondation Vasarely, ouvert toute l’année, de 10h à 18h (€12)

C’est Victor Vasarely qui a conçu lui-même la fondation qui porte son nom. Inauguré en 1976, le Centre architectonique d’Aix-en-Provence présente notamment 42 intégrations, œuvres magistrales intégrées aux sept salles hexagonales. Une « Cité polychrome du bonheur »

Van Gogh – La nuit étoilée
par Anne-Claire Gagnon

L’art immersif est devenu en une saison, grâce à l’Atelier des Lumières, ce que les films sont aux livres, une nouvelle façon d’envisager les toiles des peintres, qui prennent vie, s’envolent et nous enveloppent sous nos yeux éblouis. Alors courez admirer Van Gogh, la vague d’Hokusaï dans un Japon rêvé, où flottent une baleine et des fleurs de sakura, jusqu’aux confins du cosmos.

L’Atelier des Lumières, 38 rue Saint-Maur, Paris 11e, ouvert du lundi au jeudi de 10h à 18h, nocturnes les vendredis et samedis jusqu’à 22h et les dimanches jusqu’à 19h. Jusqu’au 31 décembre 2019.

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.