Martine au pays de Meetic

0

Rien ne les prédestinait à succomber à Meetic. Veufs tous les deux, avec un poste à responsabilité et visibilité pour lui, de grands enfants pour elle, la douleur autant que la pudeur ne les poussaient pas à afficher leur envie de rompre un chagrin et une solitude qu’ils n’avaient pas choisis. Mais quand Martine a compris que ses grands enfants se relayaient le week-end pour qu’elle ne reste pas seule, faisant du mother-sitting, le déclic s’est fait…

Complot de copines

C’est une jeune veuve, ravie d’avoir trouvé l’âme sœur, qui a forcé la main de Martine en l’inscrivant. Et une autre amie qui lui fait des photos. Qu’elle ne met pas dans son profil, jusqu’au moment où elle comprend que sans photo personne ne la calcule… On a beau porter des lunettes depuis le lycée, parfois on ne voit pas tout en numérique ! Martine y va à reculons, persuadée d’avoir mis sa photo sur un catalogue. Qui offre cependant l’occasion unique de participer au casting de sa prochaine vie.
Elle se souvient d’avoir coché 150 000 critères, au bas mot ! Qui ont eu le mérite de lui poser les bonnes questions, de savoir ce qu’elle voulait et finalement de comprendre qui elle était. En ayant mis la barre très haute, elle n’a eu que 5 rendez-vous qui n’ont fait que renforcer ses doutes : qui cherchait-elle vraiment ?

Ordre et méthode

De son côté, Helmut avançait masqué : pour lui pas question de mettre une photo, au risque d’impacter son activité professionnelle. Il s’est lancé par hasard mais a fait le test Meetic Affinity, pour vérifier le sérieux de l’analyse de personnalité. Sur les 5 à 6 personnes sélectionnées il en a rencontré trois, toutes avec de belles histoires de vie. Et comme pour Martine, c’est au moment où il avait fait son deuil de trouver à nouveau l’âme sœur qu’ils se sont rencontrés, elle proposant un café, lui un dîner sur la foi de leurs messages, gardés précieusement.

Se lancer dans le grand bain

Après l’épreuve de vérité  de la vie commune dans un meublé où ils avaient volontairement l’un et l’autre laissé leurs meubles du passé au garde-meuble, la présentation aux enfants comme aux parents respectifs, ils sont aujourd’hui installés dans un nouvel appartement d’où ils contemplent Paris et le chemin qu’ils ont parcouru, avec ce facilitateur de rencontres nommé Meetic.

Alors you too ?

Anne-Claire Gagnon
Mid&Flandres

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.