Au théâtre avec Chantal Mélior

0

Il semblerait que Le Misanthrope de Chantal Mélior fasse le timide. En effet, la première qui doit inaugurer le Théâtre du Voyageur-Nouvelle Version à la Gare d’Asnières¹ est reportée à la fin du mois. En attendant, c’est sa création Les Nomades qui sera jouée à l’Avant Seine² le jeudi 24 mars.

Un lieu original. L’originalité des lieux c’est sa situation sur le quai D de la Gare d’Asnières. C’est là que entreedutheatre2014Chantal s’est entendue avec le gestionnaire du réseau ferroviaire national (RFF-SNCF). Pour cela il lui aura fallu user de patience, de savoir-faire et de l’appui de la Ville d’Asnières. Maintenant reconstruite, la salle marie à merveille le proche et le lointain, la scène et le public. Un excellent rapport se réalise grâce à une structure optimisée. Un espace moins profond qu’avant, ce qui donne un volume plus intéressant et une très belle acoustique. Les comédiens y sont aussi heureux qu’un train en gare, un train qui va bientôt arriver.

De quoi devenir caractériel et dépressif. Il aura fallu attendre plus de quatre ans à la troupe pour obtenir une convportraitMelior2ention et rénover le théâtre. Largement de quoi devenir caractériel et dépressif. « C’est ce qui caractérise le Misanthrope de Molière », explique malicieusement Chantal « à cause des problèmes de censure que l’auteur a eu avec son Tartuffe, il ne voulait pas se montrer à nouveau trop critique envers le Roi Louis XIV et la société de l’époque ». Une société faite de compromis dans laquelle Alceste essaie de rester probe. En subtile professionnelle, Chantal harmonise à la perfection et de façon baroque ses états d’âme aux titres de ses pièces. Depuis plus de trente ans elle mêle avec humour et profondeur le théâtre, la musique classique ou moderne et la danse.

Le Théâtre c’est la vie. Le Misanthrope de Chantal se passe dans la partie du théâtre qui est invisible du spectateur. « Dans les coulisses, on joue parfois encore plus que sur scène », confirme-t-elle en bonne comédienne. Et d’ajouter en substance qu’un acteur, peut-être encore plus qu’un autre, a tendance à commenter, analyser les comportements de ses semblables, leurs postures… Dans les relations humaines, quelles qu’elles soient, il existe toujours une ambiguïté. Refuser de voir le monde tel qu’il est rend hommage au théâtre. Sur les planches on sait que c’est une illusion. Et pourtant le théâtre c’est la vie, les sentiments peuvent y être plus authentiques que dans l’existence elle-même. Dans le Misanthrope, Molière se met en scène. C’est cinématographique, parce qu’il est très moderne.

Le tout à l’ego. « Tout homme qui, à quarante ans n’est pas misanthrope n’a jamais aimé les hommes », écrivait Nicolas Chamfort en son temps. D’une manière générale, l’homme a besoin de se mettre en scène, Les sites Internet où l’on déballe sa vie privée devant le public en sont la meilleure preuve aujourd’hui encore. Être comme tout le monde au détriment de la singularité ou de la réflexion… Pour exister, on fait soi-même sa propre publicité. Cela fait partie des modes, des codes, des réseaux de la société actuelle qui a tendance à tout reprendre à son propre compte. Des artistes, comme Ben, convaincus que l’homme fonctionne au « tout à l’ego », font de cette affirmation leur cheval de bataille.

Du ventre de Shakespeare à la Conjuration des imbéciles. Parmi les dernières réalisations de Chantal Mélior : Le ventre de Shakespeare, un travail qui reprend le personnage de Falstaff dans l’œuvre de l’auteur, Henri IV (I et II), Les joyeuses commères de Windsor et Henri V. Ignatius ou l’histoire d’un Don Quichotte moderne, excentrique, allant parfois jusqu’au délire. Ce personnage est tiré du roman de John Kennedy Toole qui a pour titre La conjuration des imbéciles. Les imbéciles étant ceux qui ne reconnaissent pas un vrai génie, lui en l’occurrence. Rappelons que l’auteur s’est suicidé à 31 ans après avoir essuyé le refus des éditeurs. Son livre publié posthume grâce à la persévérance de sa mère est couronné par le Prix Pulitzer et traduit en 18 langues.

En attendant le Misanthrope, c’est en metteur en scène probe, qui reste en harmonie avec les difficultés qu’elleDR Chantal Melior-Les Nomades-Midetplus vient de traverser, que Chantal présentera Les Nomades à Colombes le 24 mars. Ce western philosophique inspiré du Désert des Déserts de Wilfred Thesiger montre en effet qu’en conditions extrêmes, chaque jour est une victoire de la vie sur la mort. Cette traversée d’un monde en voie de disparition fait la part belle à la générosité et à la solidarité au détriment des aspects matérialistes à outrance de notre société.

Isabelle Brisson
Mid&SudOuest

(1) Théâtre du Voyageur, Gare SNCF, quai D, 92600 – Asnières sur Seine. Tél : 0145357837 et 0661569760
Le Misanthrope
du 31 mars au 24 avril 2016

(2) Avant Seine, Parvis des droits de l’Homme, 88, rue St-Denis 92700 – Colombes. Tél : 0156050076
Les Nomades le 24 mars 2016

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.