Le Grand Musée du Parfum

0

Paris, ville odorante. Après l’ouverture, il y a de cela une petite année, du nouveau Musée du Parfum Fragonard s’inaugure, à deux pas des Champs Elysées, le Grand Musée du Parfum, 1.400 m², anciennement maison de couture Christian Lacroix, dédiés aux odeurs et fragrances.

L’étymologie latine du mot parfum, –per funum, à travers la fumée- indique une nature immatérielle évanescente. Pourtant, ce beau musée plonge le visiteur dans une expérience bien réelle à la fois visuelle, sensorielle et artistique.Sur trois niveaux le parcours est interactif et ludique. La scénographie est belle et originale.

Les Histoires de parfums de l’Antiquité à nos jours, nous sont d’abord racontées. La séduction et le parfum ont toujours été intimement liés. À la manière d’une galerie de portraits, le visiteur découvre les personnages célèbres ayant marqué l’histoire grâce aux récits de ces amoureux du parfum.

img_4548

Le saviez-vous ?
♦ Au Xe siècle avant J.C., Salomon, roi d’Israël, particulièrement sensible aux belles odeurs s’éprend de la Reine de Saba. « Tes parfums ont une odeur suave ; ton nom est un parfum qui se répand » chante le Cantique des Cantiques, hymne de Salomon à la gloire de la Reine de l’Erythrée au Yémen, pays d’où proviennent la myrrhe, l’encens, la civette et l’ambre gris.

Napoléon utilisait chaque jour quarante litres d’eau de Cologne et en buvait même quelques gouttes avant ses batailles !  Il appréciait aussi tout particulièrement les senteurs capiteuses de musc qui auréolaient Joséphine…

Tour à tour, parfum d’apparat, parfum remède, la diversité des usages du parfum à travers les âges est révélée. Dans le monde antique, le parfum est omniprésent. Il prend place dans les rituels sacrés mais aussi dans la vie quotidienne. Découvrez le Kyphi, dit « le parfum deux fois bon », tout premier parfum créé sous l’Égypte antique, reconstitué à partir d’archives et de découvertes historiques et à l’odeur pour le moins… particulière. Apprécié pour ses vertus curatives, le parfum porte remède. Il s’asperge autant qu’il se boit ! Notez la recette du Vinaigre des quatre voleurs qui, selon la légende olfactive, échappèrent à la Peste après s’être enduit le corps de leur précieux onguent ! Au fil du temps, l’eau étant suspectée d’être un vecteur de maladie, elle est remplacée par le parfum qui évolue ainsi vers une utilisation « hygiénique », sensée masquer les odeurs incongrues. C’est ainsi que fin XVIIe, la célèbre Eau de Cologne fait son apparition et reste toujours une valeur sûre aujourd’hui ! Sentez la recomposition contemporaine de celle fameuse de Jean-Marie Farina, la première de toute.

« La parfumerie moderne, c’est la rencontre de la mode, de la chimie et du commerce » écrivait Madame de Staël. Au XXe siècle, les parfumeurs créateurs font passer le parfum d’article d’hygiène à celui de cadeau par excellence. Et les couturiers l’ont bien compris qui créent leurs parfums à leur marque : Poiret, Dior, Chanel… La France, terre du luxe, est la terre d’élection du parfum.

Dans la seconde partie du parcours, l’immersion sensorielle met votre nez à l’épreuve. Comprendre ce qu’est une odeur, appréhender le fonctionnement du sens olfactif et l’expérimenter de manière ludique et pédagogique. C’est le « Palais de la Découverte » du parfum : jeux et tests sont à l’honneur à l’occasion d’expériences interactives.

  • Chaque personne est unique : vous êtes invités à tester vos capacités olfactives avec deux molécules qualifiées de rétives. Et il y aura « ceux qui les sentiront » et « ceux qui ne les sentiront pas » en fonction du sexe, de l’âge, de l’origine… Perturbant.
  • Le Jardin des senteurs, comme un champ de fleurs. Approchez-vous des corolles, respirez et recherchez la provenance des parfums dans votre mémoire olfactive.
  • Le « sofa des confidences » où, deux à deux, vous pourrez tester vos connaissances olfactives. Le loto des odeurs !

Enfin, le visiteur découvrira la « Collection de matières premières » du parfumeur. Telle une palette de peintre, le parfumeur dispose de 1500 ingrédients différents pour créer son élixir. Une scénographie élégante met en perspective des gouttes suspendues supportant des sphères qui contiennent 25 des plus belles matières de la parfumerie. N’hésitez pas, prenez-les dans le creux de votre main, sentez-les, écoutez-les. Elles vous raconteront l’histoire de l’ingrédient et ses secrets.

Regardez, sentez, amusez-vous !

Agnès Brunel-Averseng

Le Grand Musée du Parfum – 73 rue du Faubourg Saint-Honoré Paris 75008
Photos ©Agnès Brunel-Averseng

Et ce n’est pas fini… La première installation du Musée hors les murs propose un voyage olfactif Gare Saint-Lazare du 14 décembre 2016 au 14 février 2017. Dès 2017, le Grand Musée du Parfum enrichit son offre de visites d’expositions temporaires. Le jardin du Musée aura également valeur pédagogique et artistique devenant le décor d’expositions, de découverte botanique et de sensibilisation environnementale.

 

 

 

 

 

L’ARTICLE VOUS A PLU ? PARTAGEZ LE :

Les commentaires sont fermés.