Écouter l’art à la minute près

0

Entre deux minutes chrono dans le métro ou une heure dans son canapé en immersion totale, apprenons à voir l’art différemment… par l’écoute – aiguillon de l’imaginaire- via des podcasts. À vos casques !

♦ Le son de peinture (2 mn)

Apprendre l’origine du titre « Belle Ferronnière », au regard du portrait de cette mystérieuse femme peinte par Léonard de Vinci ou découvrir qui se cache derrière « La femme aux yeux bleus » de Modigliani, telle est la promesse de ces brèves pastilles sonores. 350 chefs-d’œuvre de la peinture sont ainsi démystifiés en 120 secondes sur six siècles de peinture. Renoir, Caravage, Velasquez, Degas, Delacroix, Picabia, van Eyck, Turner, Cranach, Klee, Bonnard ou Kandinsky sont au programme… Une initiative très pédagogique soutenue par la RMNGP et Beaux-Arts Magazine.

♦ Ferme les yeux et regarde (10 mn)

Puristes s’abstenir, ce podcast réalisé par Nuits Noires est surtout une expérience sensorielle à vivre en deux temps. Circulez, il y a rien à voir, juste une immersion sonore dans une œuvre d’art. Dans un premier épisode, l’écoute au casque d’une saynète totalement imaginée, souvent bien déjantée et décalée, livre un faisceau d’indices géographiques, temporels et artistiques sur un tableau, une photo. Dans un deuxième épisode, l’œuvre d’art suggérée est dévoilée, explicitée s’appuyant sur des divagations ou fausses interviews de l’artiste. Un délire joyeux et ludique.

♦ Sens de la visite (entre 15 et 30 mn)

Jérémie Thomas (professionnel du marché de l’art) estime que l’art doit être partagé et donne ainsi la parole – à même hauteur – non seulement à ses acteurs (artistes, collectionneurs, commissaires d’exposition) mais aussi au visiteur lambda croisé, surveillant, enfant et même faussaire. Chacun a un souvenir à raconter autour d’une œuvre, d’un artiste ou d’un musée. Ainsi on peut suivre une designer passionnée « folle du MAD » ou bien  se laisser entraîner par le swing d’une fan de Berthe Morisot au Musée d’Orsay. Chacun a sa propre histoire de l’art à conter (17 témoignages). Intime et émouvant.

♦ Les  Enquêtes du Louvre (30 mn)

Le Louvre est un endroit dangereux où art et crime font bon ménage. Assassinats, vols, enlèvements et empoisonnements sont monnaie courante au sein de ses murs. Cinq enquêtes sont ainsi actuellement menées par une équipe pluridisciplinaire revisitant cinq œuvres du célèbre musée. Le Radeau de la Méduse de Géricault, par exemple, est passé à la loupe sous le regard croisé de Côme Fabre, conservateur au département des peintures du Louvre, en charge de la peinture française du XIXe siècle, de Perrine Rogiez-Thubert, capitaine de police de l’Identité Judiciaire de Paris, de Bruno Chenique, historien de l’art spécialiste de Géricault, dIsabelle Autissier, navigatrice elle-même survivante de naufrages, Mati Diop, cinéaste et Paul McCarthy, plasticien. Un vrai polar ! Passionnant.

♦ Où est le beau ? (50 mn)

Objets iconiques telles la cafetière italienne ou la chaise Bertoia ou personnalités d’hier et d’aujourd’hui que sont les designers, architectes, décorateurs, artisans d’art, paysagistes, Hélène Aguilar nous emmène en leur compagnie vers le Beau, mais vers « un Beau engagé et rempli de sens ». Plus de 104 émissions sont à disposition, longues conversations menées avec de jeunes créateurs qui inventent objets, techniques et matériaux de demain. Pour les curieux et amoureux du design, un discours très abordable sur la créativité. Inspirant.

Christine Fleurot

L'article vous a plu ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.