Violaine-Patricia Galbert, entre tsunami et attentats…

0

Tout bascule pour Violaine-Patricia Galbert en 2004, alors qu‘elle est en vacances en Thaïlande.  Elle crée à son retour l’Association des victimes et rescapés du tsunami 2004 pour venir en aide aux victimes et à leurs proches, mais aussi pour demander la reconnaissance officielle des traumatismes psychologiques des survivants.

« Je suis une survivante du tsunami. J’ai vécu l’horreur avec mes enfants, je les ai sauvés, je les ai ramenés en France. Mais dès les premiers jours de mon retour, j’ai fait face à l’incompréhension de mon entourage, car j’étais vivante… Submergée par la colère, j’ai compris que je souffrais de stress post-traumatique. »

La vie continue

Conseiller du Chef d’État-Major de l’Armée de Terre pour le soutien psychologique des familles de militaires, professeur au sein du DESU Toxicomanies à Paris VIII, assesseur auprès du Tribunal pour Enfants de Paris, Violaine-Patricia est également thérapeute : « En tant que thérapeute de groupe dans un centre de désintoxication, je me suis spécialisée sur les addictions (drogue, alcool, mais aussi dépendance affective et sexuelle). Je me suis tournée vers la thérapie de couple, puis j’ai été amenée à suivre des délinquants sexuels. J’ai même organisé des groupes avec les agresseurs sexuels et leurs conjoints. J’ai toujours voulu aller de plus en plus loin vers les gens rejetés… car dans toute horreur, il y a un diamant ! »

Trouver le bonheur

Puis un jour, la question « Qui suis-je ? » la rattrape. « Je me définissais par mon travail, mais j’explosais à Paris. Je vivais dans le même appartement depuis 30 ans… J’ai fait le tri dans ma vie…» En 2015, elle démissionne de tous ses postes et s’installe à Londres. « J’ai choisi l’expatriation pour trouver mon bonheur et Londres, parce que j’y avais de très bons amis et que mes enfants pourraient venir me voir facilement. » Elle ouvre rapidement son Cabinet de Conseil Conjugal et Familial. Grâce à Londres Accueil, Violaine-Patricia s’adapte facilement à sa nouvelle vie.

« À Paris, j’étais une bourgeoise. Ici, je suis rebelle : j’adore les soirées anglaises en robe longue, mais je me promène en baskets si je veux… Pour moi, Londres, c’est comme un lifting, très cher, mais je le vaux bien ! » dit-elle dans un grand éclat de rire.

« Le traumatisme des proches »

Peu après son arrivée à Londres, Paris est frappé par l’attentat du Bataclan. Violaine-Patricia propose immédiatement ses services bénévolement au Consulat de France pour accompagner les victimes ou les proches qui vivent à Londres. Puis, elle suivra des victimes des attentats de Nice en 2016, puis ceux de Londres en 2017. Elle sera à l’initiative de la création de la cellule de soutien psychologique d’urgence pour venir en aide aux Français victimes d’attentats au Royaume-Uni. Forte de toutes ses expériences, Violaine-Patricia vient de publier aux Éditions Odile Jacob « Vivre avec une victime d’attentat, le traumatisme des proches » : un livre très concret, au style pratique, qui propose des tests mesurant l’angoisse dont souffrent les personnes confrontées à un proche qui a été ou qui est en danger de mort.

« Il y a beaucoup d’études et d’ouvrages qui traitent de la prise en charge psychologique des victimes d’attentat, mais il faut aussi soutenir les aidants, qui sont des victimes par ricochet ! »

Marie-Blanche Camps
Mid&British

Son livre : Vivre avec une victime d’attentat – Le traumatisme des proches de Violaine-Patricia Galbert (Odile Jacob, novembre 2018)
Son site : Galbert Counselling
Une association qui fait des merveilles pour les Françaises qui arrivent à Londres nous dit-elle : Londres Accueil

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.