Prendre la route dans les meilleures conditions

0

Entre L’Auto-entrepreneur pour les Nuls et les livres très érudits, c’est le désert pour ceux et celles qui se posent des questions sans trouver de réponses lorsqu’ils ont envie de créer leur auto-entreprise ou l’ont déjà fait. Monique Sentey vient d’y remédier avec un ouvrage truffé de conseils pratiques, d’avis d’experts et de témoignages. Enfin des solutions concrètes !

Une bible pour les auto-entrepreneurs

Depuis l’avènement de ce nouveau régime en 2009, il existe aujourd’hui 1,2 million d’auto-entrepreneurs indépendants en France. 1 200 Français s’y engouffrent chaque jour, « sans frais de péage au départ », pour trouver une nouvelle chance de travailler et de s’épanouir professionnellement. Le livre de Monique Sentey est une sorte de bible dans laquelle les travailleurs indépendants peuvent venir puiser les réponses à leurs questions, au fur et à mesure où elles se posent, afin de s’y retrouver dans l’organisation administrative, sociale ou fiscale.

« La vie n’est pas un restaurant, mais un buffet. Levez-vous pour vous servir. » Dominique Glocheux

Utilisant la métaphore de la voiture, Monique propose, dans 8 chapitres qui peuvent être lus indépendamment,  des conseils pratiques (plutôt que des règlements rébarbatifs…), des garde-fous (« faites attention ») assortis de solutions (« voilà comment faire »), de témoignages et d’avis d’experts.

S’informer avant de prendre la route, trouver et lancer son moteur, conduire bien assurés, se mettre en lumière pour avancer, programmer un GPS pour aller plus loin, conduire en solo en se connectant aux autres, etc.

Les cinq conseils de Monique

1. S’informer, comprendre la réglementation de l’auto-entrepreneur, s’acculturer au monde économique, orienter ses lectures, ne pas passer des heures dans les forums, bannir le « on dit ».
2. Se protéger (prévoyance, assurance), faire des scénarios et des simulations.
3. Être visible, savoir gérer son image (le monde est sur la toile), savoir ce qu’on fait et pourquoi on le fait.
4. Bien s’organiser, se discipliner, on s’y retrouve mieux, surtout avec la dématérialisation.
5. Ne pas rester tout seul, se connecter aux autres, ne pas attendre que ça vienne à vous, aller dans les salons.

Sur cette route de la liberté d’entreprise, sans risque nous rappelle Monique Sentey avec le principe de « zéro chiffre d’affaires, zéro cotisation », entreprendre deviendrait aussi facile que conduire. Oui, mais attention de s’assurer d’avoir bien toutes les clés en main pour pouvoir prendre la route en toute sécurité !

Marie-Hélène Cossé

Monique Sentey, aujourd’hui déléguée générale de l’UAE (Union des Auto-entrepreneurs et des Travailleurs Indépendants) et Fondatrice d’Evolussance, conseil en accompagnement de structures -associations, fondations- dans leur développement, est un bel exemple de soif d’entreprendre. Elle commence jeune dans le tourisme, salariée, avant d’être associée chez le premier broker de sièges d’avions. Elle participe ensuite au déploiement des franchises d’une agence de voyages avant de rejoindre une agence d’événements pour laquelle elle organise des congrès médicaux et scientifiques pendant des années. Elle accompagne des chercheurs afin de produire leurs colloques, trouver des partenaires financiers, des intervenants, etc.

Son mantra ? Se faire confiance, oser se lancer et faire du mieux que l’on peut  !
Les qualités pour y arriver ? Être passionnée, efficace, avoir de l’audace, prendre des risques, travailler et être impliquée.

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.