Aurélie Godefroy, spiritualité et douceur

0

Passionnée par les civilisations anciennes et l’écriture, Aurélie Godefroy, animatrice, journaliste et écrivain, partage avec nous sa conviction que spiritualité et douceur peuvent nous servir de guides afin de mieux vivre au quotidien et trouver un sens dans une société où peur et violence ne sont que trop présentes.

Double cursus rare

Dès son plus jeune âge, Aurélie se passionne pour les civilisations anciennes. Elle rêve de devenir égyptologue ou archéologue. Sa première approche de la spiritualité lui est donnée par son arrière-grand-mère Philomène, un personnage central de son enfance. « Elle allait à la messe chaque matin et incarnait ce qu’elle pratiquait. C’est rare. » À son adolescence, Aurélie découvre le plaisir de l’écriture et la joie de la transmission. Elle est reçue à l’École du Louvre avant même d’avoir son bac et quitte sa Normandie natale pour suivre ses cours à Paris. Elle est admise trois ans plus tard à l’école de journalisme (CFJ).

Double déclic spirituel

Une fois ses études terminées, Aurélie cherche à quelle émission culturelle elle pourrait participer et frappe à la porte de Thierry Ardisson et de son Rive droite/Rive gauche, elle y restera. Les émissions s’enchaînent et c’est au cours de l’une d’entre elles, chez Michel Field, qu’elle rencontre Frédéric Lenoir qui lui propose de piger sur le sujet des chrétiens bouddhistes. Elle accepte et c’est le premier pas vers le monde des religions et de la spiritualité dont elle fera sa spécialité. Puis Aurélie est dans l’Océan Indien au moment du tsunami du 26 décembre 2004. À son retour, plus rien ne sera pareil. En quête de sens, elle décide de consacrer sa vie à des sujets qui l’intéressent. Elle se lance dans l’écriture.

Rites et fêtes du catholicisme (2006), un essai religieux sur le soufisme (2011), Les religions le sexe et nous (2012), Le catholicisme : rites, fêtes et symboles (2016), Sur les chemins de l’harmonie (2017), Méditer : une médecine des âmes (2018), récemment L’éloge de la douceur.

Double voie

Pour Aurélie, la douceur est plus que jamais une voie de guérison et d’accomplissement. Si elle l’associe avant tout à la maternité, celle que reçoit l’enfant qu’il partage à son tour une fois parent, il existe des clés pour la trouver et marcher vers une meilleure santé mentale et physique : lâcher prise, vivre l’instant présent, accueillir ses émotions, écouter son intuition, avoir de la compassion, prendre soin de soi, méditer… C’est Frédéric Lenoir qui l’y initie il y a une dizaine d’années.

« Avant j’avais du mal, je découvre avec lui qu’on n’est pas obligé de méditer selon des codes, chacun peut le faire à sa manière, en mouvement s’il le souhaite. Méditer même cinq minutes c’est bien. Plus on pratique, plus ça dure, moins c’est difficile. Il est important que ce soit régulier, un rendez-vous que l’on se donne à soi-même. »

Demain ? Aurélie fourmille de projets ! Des livres bien sûr (« écrire est viscéral, il n’existe rien de mieux en matière de transmission »), mais son souhait le plus cher est de se sentir encore plus en contact avec les autres : participer à des conférences, animer des ateliers, parler de slow management dans l’entreprise, donner des clés plus accessibles et plus pédagogiques. Son rêve absolu ? Redonner du sens à la télévision en animant une émission sur les spiritualités qui n’existe pas aujourd’hui.

Marie-Hélène Cossé

L’ACTUALITÉ D’AURÉLIE GODEFROY

-du 5 au 7 avril : Salon du livre et du journalisme de Metz, conférence sur Le désir de sens avec notamment O. Pourriol et O. Weber.
-du 4 au 5 mai : Salon du livre de Limoges.
-du 6 au 9 octobre : Week-end retraite en Normandie « Ralentir en automne : après le stress de la rentrée, les clés du Slow » (Hatha Holistic, conférences, rituels, aromathérapie, healthy food). Détails et réservations : aureliegodefroy@gmail.com

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.