Virginie T., une vie pétillante

0

Virginie Taittinger aurait pu clairement en rester là à 45 ans quand elle doit quitter le groupe familial racheté par un fonds de pension américain, mais elle voit la vie différemment et décide d’utiliser le formidable savoir-faire qu’elle a accumulé pendant les 21 ans passés dans la maison familiale Taittinger pour créer sa propre marque.
click here to read this article in English*

Née dans le champagne

Impossible d’offrir cette expérience à une autre marque, alors elle se lance et créé sa propre maison de champagne en 2008 et perpétue la tradition des « femmes champenoises » : la Veuve Clicquot, Marie-Louise Lanson, Louise Pommery, Yolande Kunkelmann (présidente de Piper-Heidsieck, grand-mère de Virginie). Petite-fille de Pierre T., fille de Claude T., entrée dans la maison familiale à 22 ans jusqu’à son rachat en 2006, cette Mid&Plus a deux soeurs. Mariée à un médecin, mère de trois enfants, elle réside à Bruxelles depuis 2001.

Sa devise

« Bien faire, laisse dire. » Normal quand on vous dit depuis que vous êtes toute petite que vous êtes la fille de Monsieur T., puis la cousine de Monsieur T., enfin à votre mari qu’il est Monsieur T. et enfin que vous êtes une exilée fiscale… Elle se révolte contre les étiquettes trop vite collées, les seules qu’elle reconnaisse sont celles qu’elle appose sur sa cuvée « Virginie T. » !

Son champagne

Il s’agit d’un assemblage à 85% de grands crus (pinot noir, chardonnay). Elle fait vieillir ses raisins pendant deux à trois ans de plus que tous les autres champagnes bruts pour donner à son vin un caractère plus subtil (moins d’acidité, des bulles plus fines, fruité, sans agressivité). Ses particularités ? Vendre uniquement en ligne sur Internet (principalement en Allemagne, Belgique, France, Luxembourg), ce qui permet d’éviter les intermédiaires qui représentent 45% du coût d’une bouteille. Le vin est livré sous 48h00 gratuitement. Sa promotion est de la haute-couture qu’elle pilote elle-même : conférences-dégustation, soirées d’écoles, de clubs, d’entreprises, de confréries, événements mondains.

Son idée du champagne ? 

On peut en boire tout au long de la journée si on le souhaite, pour toutes les occasions, mais pas n’importe comment (voir ses règles de dégustation ci-dessous) et pas avec n’importe qui : choisir le moment est très important. Le champagne doit rester un rêve glamour, une fantasmagorie…

Quand on demande à la créatrice quelles sont les qualités pour se lancer, elle répond : jouer la confiance pimentée d’un mélange de doutes, provoquer les coups de chance, avoir de l’énergie, être inventive, demeurer passionnée par son sujet, avoir des réseaux et les activer, enfin avoir de l’audace. Toutes celles dont elle ne manque pas… Quelle personnalité pétillante !

Marie-Hélène Cossé
*Article translated by My French Life

Champagne Virginie T. à découvrir dans notre e-boutique jusqu’à fin juin (-15% remise aux lectrices Mid&Plus)

Ses conseils dégustation

Boire dans un verre de forme tulipe qui permet aux arômes de se développer en restant bien concentrés au nez. Le verre cristal donne de l’éclat au vin et augmente le plaisir de sa dégustation. Bien rincer les verres dans lesquels on boit du champagne sans utiliser de détergents pour nettoyer, si possible, afin de ne pas « casser la bulle ».
Avoir toujours une bouteille de champagne dans son réfrigérateur (entre 6 et 7° est le mieux) ; si vous êtes pris de court vous pouvez mettre la bouteille dans un seau rempli d’un mélange de glace, d’eau et d’un peu de gros sel, en 30 minutes elle sera parfaite. Une bouteille de champagne permet de servir entre 6 et 8 verres ; pour un dîner exclusivement au champagne on compte une demi bouteille par personne.

Première publication janvier 2015

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.