Un coup dur ? Pensez à l’entraide féminine !

0

Nulle n’est à l’abri d’un coup dur… Vous êtes quelques unes, entre 40 et 60 ans, à y être confrontées sans savoir par où commencer pour vous en en sortir. L’association Solid’Elles propose une écoute bienveillante et concrète pour rebondir avant d’être enfermée dans une spirale négative.

Frapper à la porte le plus tôt possible

Quand tout va mal, bien souvent à la suite d’un divorce ou de la perte de son emploi ou de son logement, on reçoit des conseils (le fameux « moi si j’étais à ta place »), mais plus rarement de l’aide concrète… Il existe pourtant un grand nombre de structures, mais bien souvent spécialisées et il n’est pas facile de rentrer dans la bonne case. Or, une femme fragilisée par une difficulté de la vie l’est encore plus lorsqu’une porte se ferme… Certaines aussi ne sont pas encore prêtes à retrouver un emploi, car il existe d’abord un problème sous-jacent à régler (une rupture, un deuil, un burn out).

L’association s’est spécialisée dans l’aide aux femmes de classes moyennes et plus, où il y a autant de souffrance qu’ailleurs, mais où on ne s’autorise pas à en parler Or, il est essentiel de consulter au plus vite, avant que tout ne parte en vrille…

Des femmes engagées auprès d’autres femmes

Chez Solid’Elles, les écouteuses sont des bénévoles professionnelles de l’écoute, psychothérapeutes, coachs. Elles accueillent les femmes dans un lieu chaleureux, avec bienveillance et dans le non jugement, afin de les aider à faire émerger leur problématique. Le premier rendez-vous, qui dure environ une heure, sert à écouter et à décrypter. À l’issue de celui-ci, chaque femme peut, après réflexion, reprendre un rendez-vous si elle le souhaite. Au deuxième rendez-vous, le cadre est donné, les écouteuses proposent une aide concrète via un des 60 partenaires de leur réseau (avocat, psy, conseiller conjugal, coach, conseiller financier, sophrologue, relais associatif, association de retour à l’emploi). Tous s’engagent à s’adapter à la situation financière des femmes rencontrées, le but étant que l’argent ne soit pas une barrière pour rebondir.

« Les femmes venues consulter nous ressemblent et puis elles ne se sentent pas embarquées dans un process long et contraignant. On va les rencontrer une fois, deux fois, trois fois max afin de les aider à se sortir de leurs difficultés, leur donner le bon interlocuteur. » Aude Terisse, présidente de l’association
©Solid'Elles - Mid&Plus

L’association née en 2015 est en pleine expansion (200 femmes ont été reçues, plus de 500 heures d’écoute). Solid’Elles cherche aujourd’hui des bonnes volontés pour rejoindre ses équipes en tant que bénévoles pour aider au développement et faire évoluer son action. Vous avez du temps, de l’énergie, l’envie de rejoindre une équipe dynamique ? Prenez contact avec elles, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues !

Marie-Hélène Cossé

Solidelles, 11bis rue Ampère, 75017 Paris – Tél. 07 83 38 11 30 – solidelles@hotmail.com

VENEZ NOUS RETROUVER LE 14 MARS
À LA JOURNÉE DE RENCONTRES
©Solid'Elles Logo-Midetplus

Venez profiter de cette belle occasion de rencontres inspirantes, de mises en relation, d’ateliers pratiques (CV, réseaux sociaux, Shiatsu, etc.). Vous retrouverez l’agenda détaillé sur leur page Facebook. Faites passer le message, pensez aux femmes qui en ont besoin autour de vous !

de 11h00 à 17h00 à la Mairie du 17e Arrondissement, 18 rue des Batignolles, Paris 17e

L'article vous a plus ? Partagez le :

Les commentaires sont fermés.